“Une compilation originale en guise de 5ème album personnel” : pas de doute, ce nouveau CD joue la carte de l’originalité sous l’égide d’Olivier Félix Hoffmann qui assure la direction musicale et artistique d’un opus regroupant des “poètes, chansonniers et musiciens d’Alsace et d’ailleurs.

 

hintergrund DSC_6378
Festival Summerlied 2018. Gaël Sieffert et Julien Hachémi

Embarquement immédiat pour 68 minutes de chansons et de poésie en alsacien, allemand, français et anglais !

Sacrée aventure menée à bien par une poignée de créateurs mobilisés par une aventure où l’inspiration s’impose face au mercantilisme.

o scan0001 - copie  

18 TITRES ENTRE CHANSON ET POÉSIE

Au programme 18 titres parlés, chantés, récités, murmurés, repris en chœur par des voix pas nécessairement connues du grand public : Rémy Morgenthaler (président de l’association Heimetsproch un Tradition) ; Frank Domnik ; Jonathan Durrenberger & Thomas Guckholz ; Yves Rudio ; Séverine de Close ; Jean-Luc Siegler (également conseiller musical) ; Grégory Huck  & Dreyt Nien ; Barbara Stern ; Jean-Marc Wanner ; Brigitte et Michel Fuchs ; Bertrand Gatter, F. Slim Iwannek ; Nathalie Natwae Hoffmann ; Jean-Christophe Galen ; Christian Mary et bien sûr Olivier Félix Hoffmann.

OVH Hintergrùnd rondelle CD

Sans oublier trois artistes qui se sont imposés lors des récentes éditions du concours D’Stimme : les lauréats Gaël Sieffert (2017) et Serge Rieger (2018) ainsi que Julien Hachemi, un des trois finalistes 2018, l’autre étant Aurélie Diemer, alias Cadillac Lilou … hélas absente de cette compilation. Mais bon, il était évidemment impossible d’y mettre en valeur tous les talents qui auraient mérité d’y figurer.

o scan0002 - copie

 “Vous tenez entre les mains le manifeste d’une vie poétique alsacienne vivace et plurielle. Et même s’il manque bien sûr des noms à l ‘appel, comme le chanteur-poète mosellan Elvis Stengel ; le poète francique Ronald Euler, le poète bilingue haut-rhinois Jean-Christophe Meyer ; le chanteur-humoriste Christophe Voltz ; les chanteuses Isabelle Grussenmeyer ou Léopoldine HH ; les chanteurs Guillaume Deininger, Lionel Grob ou Yan Caillasse” lance OFH.

Et de préciser avec enthousiasme : « Vous remarquerez néanmoins l’incroyable richesse de cette nouvelle vague rhénane”. Entièrement d’accord, d’autant plus que cet album s’affirme par une priorité : celle de donner libre cours à l’imagination !

 

OFH & Natwae with Zachary RICHARD-1
Summerlied 2016. Olivier-Félix Hoffmann, Natwae et le cajun Zachary Richard 

 

 OLIVIER FÉLIX HOFFMANN :  INSPIRÉ ÉLECTRON LIBRE

Ici pas d’enregistrement réalisé en vue d’une stratégie destinée à séduire un très large public, quitte à renier un peu ou beaucoup son âme.

Pas du tout le genre d’Olivier Félix Hoffmann qui occupe assurément une place (très) à part dans la vie artistique et culturelle d’Alsace.

Surnommé l’Ethnopoète-chanteur, il s’aventure dans bien des domaines : auteur-compositeur-interprète folk, poète, photographe amateur diplômé en cinéma, il a participé à une quarantaine d’anthologies et nombre de revue ou journaux. A l‘instar des artistes mobilisés pour cet album, il crée en français, allemand, alsacien et anglais.

On le retrouve aussi tous les deux ans à Ohlungen au  Festival Summerlied : il y est responsable de l’Espace Poétique Patrick Peter ainsi nommé en mémoire du poète de Haguenau.

 

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
Festival Summerlied 2010. Avec Dinah Faust. Photo Franck Bariatinsky

 

 “La liberté ça s’assume ! Je suis un électron-libre on me l’a assez expliqué : trop “américain”, “amérindien” ou “World” pour faire partie des chanteurs dialectaux, trop alsacien pour d’autres contextes, trop Folk pour le monde Country…  Et trop poète (je dis et déclame même entre mes chansons en bar ou fête. Je fais comme j’ai envie, sans question de rentabilité, de comptes à rendre ou autre… Je suis heureux comme ça et aucune ambition à être connu ou à en faire un métier, j’aime juste pouvoir partager mes textes/chansons/photos”.

 C’est vous dire combien cet album de 18 titres sort des autoroutes du show-biz pour s’engouffrer sans hésitation sur les chemins de traverse : “La scène régionale visible est l’arbre cachant la forêt, de nombreux artistes orignaux restant (trop) souvent relégués à l’arrière-plan » souligne le directeur artistique et musical dont l’altruisme ne fait aucun doute : “Projet non-commercial s’il en est, ce collectif mêle poètes, chanteurs et musiciens d’Alsace et des alentours (Bade, Lorraine) dans un élan artistique solidaire et humaniste néo-rhénan. L’écologie, la volonté de paix, le respect des cultures y côtoient l’amour, l’amitié et la joie du partage”.

A scan0003

 

 UN ALBUM RÉALISÉ SANS SOUTIEN PUBLIC OU PRIVÉ

 Cet album n’a bénéficié d‘aucune subvention publique ou privée : “Chercher des sponsors aujourd’hui c’est galère et presque un boulot en soi” explique OFH.

Sur “Hìntergrùnd” sur 18 titres, on ne compte que cinq chansons/poèmes musicaux en alsacien plus une chanson au refrain alsacien et un tiers de dialecte dans le mix poétique final … Pas assez pour un éventuel soutien de L’OLCA, L’Office pour la Langue et les Cultures d’Alsace et de Moselle. “Mais il n’était évidemment pas ici question de se mettre à faire des calculs de quotas, ou de mettre des limitations” explique le producteur.

A scan0004

Donc il a fallu se débrouiller autrement pour produire les mille exemplaires de cet enregistrement. “Ce CD ce n’est pas seulement un investissement financier mais du temps avant, pendant et après. Ce qui est estimable financièrement c’est plus de 4000 € + 500 € SACEM, mais le temps n’est pas comptabilisable… Car cet album, ce n’est pas seulement un investissement financier mais du temps avant, pendant et après. Le tirage proprement dit (pressage/boitier/pochette) a été couvert à 90 % par les précommandes des participants, 30 % des frais de studio associatif aussi”.

 Et le reste alors ?

C’est là qu’interviennent OFH et sa structure “Honky Tonk Asso” sur laquelle repose une bonne part de la diffusion, à laquelle participe aussi chaque artiste qui fait connaitre et vend le CD de son coté … à l’exception de trois participants à l’album qui n’en ont pas commandé : chaque artiste était libre de se transformer en diffuseur, cette démarche était optionnelle.

IMG_4111
Festival Summerlied 2018. Grégory Huck

 

DES INÉDITS ENRACINÉS DANS UNE MULTITUDE DE LANGUES

 Au-delà de cet éclairage sur la réalisation concrète de cet album, une évidence s’impose : “C’est une compilation qui fera date en Alsace avec uniquement des inédits (versions ou morceaux). Et ce n’est pas tous les jours qu’un album mêle poètes, musiciens (aussi avec des instrumentaux) et chansonniers avec une multitude de langues” ajoute encore OFH, avant de mettre en relief le travail et l’engagement de Paco alias Francis Schneider.

A scan0007 - copie

 Cet écrivain, chanteur, dessinateur aura passé plus d’une centaine d’heures à réaliser le graphisme de cette œuvre collective. “Il aura mis son enthousiasme et son inventivité débridée de graphiste amateur à notre service. C’est grâce à Paco et au talentueux peintre-écrivain Pierre Koenig – qui a spécialement réalisé le tableau dont sont extraits les éléments graphiques –  que notre CD est devenu une véritable œuvre d’art dans la forme aussi, et pas seulement par le contenu”.

OVH Hintergrùnd Livret extrait Christian (livret 16 pages)

 “UNE TRENTAINE D’ARTISTES POUR UN OPUS UNIQUE”

A relever aussi le surprenant “Mix Poétique Tac” réunissant, en guise de final et dans une même dynamique Isabelle Loeffler, Serge Rieger, Rémy Morgenthaler, Christian Mary, Olivier Félix Hoffmann, Serge Rieger, Yves Rudio, Brigitte et Michel Fuchs.

Chapeau donc à cet album qui devrait retenir l’attention de ceux qui ont envie d’en savoir plus et de soutenir la création artistique et culturelle de leur région.  Et notamment celles et ceux qui aiment cliquer “j’aime” quand il est question de chanson d’Alsace sur Facebook.

 Je ne parle évidemment pas seulement de “chanson alsacienne” tant cette région abonde en talents qui ont envie et besoin de s’affirmer haut et fort.

A scan0007

 “ Une trentaine d’artistes sont intervenus pour réaliser cet opus unique” observe Olivier Félix Hoffmann, dont en arrière-plan aussi des artistes (re)connus comme Roland Engel, Daniel Muringer ou Jean-Luc Lamps & Joël B. Espesset.

 Un point de vue que je partage avec le souhait que vous aurez, à votre tour, envie de découvrir cet album aux nombreux talents. Et cela d’autant plus, comme évoqué par OFH que “certains de nos participants sont d’ailleurs en train de passer de l’arrière-plan à l’avant-scène, car durant le laps de temps qu’il aura fallu pour la réalisation de cet opus les lignes ont évidemment changé”.

o scan

 Et je me dis même que la 3ème finale du concours D’Stimme prévu aux Tanzmatten de Sélestat vendredi 31 mai devrait, d’une manière ou d’une autre, offrir une visibilité à cette compilation.

Un album synonyme de talents qui aspirent en toute logique à exprimer en paroles et en musiques leurs inspirations sans frontières linguistiques ni œillères artistiques.

A découvrir sans hésitation.

scan
Photo Raymond Stiegler

 

 Texte Albert Weber /  Photos Roland Asimus

Commande du CD  12 € à l’ordre de Honky Tonk asso

5A, rue du Camp 67240

Oberhoffen S/Moder

 

OVH Hintergrùnd les noms

 

 

Categories: Actualités

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>