Aux murs des photos et des affiches de Félix Leclerc, Georges Brassens, Jacques Brel, Léo Ferré, etc. … et des centaines de CD, 33 tours et partitions de chansons.
 
12356894_914819438599211_6128982283493376624_o
 
12339314_914833508597804_4375024437960722691_o 
 
12339265_914833431931145_756631771205425915_o
Nous sommes chez Luc et Sylvie Renaud, à Beaucourt, en Franche-Comté. Et ce jeudi 10 décembre une quarantaine de personnes est attendue dans leur vaste salon.

Dans la série “Chansons en chaussons”, l’assistance s’apprête à savourer un concert piano-voix d’une heure signé Geneviève Morissette Perso.

12375173_914835018597653_8570862178833078337_o

INTENSE CONCERT D’UNE HEURE

L’extravertie Québécoise, inconnue pour l’immense majorité du public, va embarquer les spectateurs dans son univers entre murmures et cris, entre douceur et explosion.

Le public, elle l’a dans sa poche dès le premier refrain, avec “Me v’là” : c’est aussi la chanson-titre de l’album de 10 titres sorti en France et illustré d’une expressive photo signée Jean-Charles Labarre .

N’allez pas croire qu’elle va rester sagement assise durant une heure !

Elle se lèvera à plusieur reprises, pour se présenter, pour expliquer des termes québécois utIlisés dans ses chansons, etc.

12362782_914833988597756_6989100568533662467_o

 RÉPÉTITION GÉNÉRALE POUR “CRIER POUR RIEN”

Elle va aussi se livrer à une “répétition générale, rangée par rangée, histoire d’inciter le public de “Crier pour rien” dans sa chanson “Exploser”.

De quoi décontracter la soirée qui va connaître ici et là, des moments d’émotion du genre à entendre une mouche voler quand elle chante “La femme en beige” ou bien un hymne à l’amour de Paris suscité par les récents attentats.

12375297_914834215264400_9216076751347889291_o

“ON VA TOUJOURS TROP LOIN POUR CEUX QUI NE VONT NULLE PART”

A la voir parler, chanter, crier, se lever, se rassoir, sans tenir en place sur sa chaise,on sent bien que Geneviève est très à l’aise dans cette formule de concert intimiste.

“On va toujours trop loin pour ceux qui ne vont nulle part” : cette phrase de Pierre Falardeau (cinéaste, écrivain et militant indépendantiste), Geneviève la lance avant d’interpréter “Le monde est en place”.

Puis, après cette intense heure de concert durant laquelle elle va aussi clamer son “obsession” (chanter chez Michel Drucker), la soirée n’est pas pour autant terminée.

Dédicaces d’albums et discussions à bâtons rompus prennent ensuite la relève avec le public, dont l’auteur-compositeur-interprète Bruno Hayotte… sous le regard du souriant et discret Laurent Balandras , éditeur musical et auteur de “La Marseillaise de Serge Gainsbourg. Anatomie d’un scandale” (Editions Textuel).

Prochaine soirée “Chansons en chaussons” à Beaucourt le 8 mars avec un autre artiste québécois, Jeff Moran.

Retrouvez aussi Geneviève Morissette – La Morissette dans l’émission Jambon Beurre de Patrick Boez avec “Me V’là” en disque de la semaine ::http://www.patrickboez.com/jambon_beurre/emission11_07.html

12370701_914834451931043_1284323236698426833_o

 

12322501_914844598596695_4893512317846926073_o

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>