En direct du Festival Pully-Lavaux à l’heure du Québec.

Il s’est passé quelque chose de tout à fait particulier, à la fois réjouissant et contagieux, ce samedi 4 juin à l’Octogone Théâtre de Pully.

IMG_3686
Les concerts ont été présentés par Denis Alber, directeur artistique du festival

 


Réjouissant car les univers musicaux de Marcie et de Pierre Flynn - entre chanson et rock – suscitent un réel enthousiasme car ils sont synonymes authenticité.

 

IMG_3674

 

RÉJOUISSANT ET CONTAGIEUX

Contagieux car ces deux artistes de générations différentes sont, à mon avis, de sacrés exemples pour la chanson québécoise.

Jeune artiste originaire de Jonquières, Marcie se livre autant sur scène qu’elle est réservée dans la vie. ici pas de personnage public mais l’envie et le besoin de se raconter sans maquillages, entre doutes et raisons d’espérer.

Entre Paris et Moscou, une des chansons du prochain album (ou plutôt EP) qui fera suite à celui sorti voici trois ans déjà !

IMG_3642
Marcie et Louis-Philippe Gingras

 


MARCIE EFFICACE ET SANS MAQUILLAGE

Et quand elle invite son guitariste Louis-Philippe Gingras à offrir une de ses propres chansons, on se dit que cet artiste mérite, lui aussi, une meilleure visibilité en Europe et dans son Québec natal.

Et quand elle chante, parle, crie et s’abandonne dans “Fais moi pleurer”, Marcie va droit au but.

Efficace et sans baratin durant une bonne demie-heure de bonheur savouré sans hésitation par le public de Pully.

 

IMG_3638

IMG_3699
Pierre Flynn et Mario Légaré

 

 DU “DERNIER HOMME” A “CAPITAINE, Ô CAPITAINE”

Même constat pour Pierre Flynn demeuré silencieux depuis 14 ans, depuis son dernier album. De quoi intriguer les médias québécois évoqués avec humour par l’artiste !

Ici aussi, pas d’esbroufe mais des refrains qui vous touchent autant au cœur qu’à l’esprit.

Soit une heure et demie de concert débuté par “Le dernier homme” et achevé dans un superbe “Capitaine, ô Capitaine ” au refrain repris en chœur.

Entretemps, les titres s’enchaînent entre hier et aujourd’hui, de “Ariana” à “24 secondes” avec un détour par le parc Lahaie à Montréal, car Flynn n’aime pas créer en restant chez lui !

 

IMG_3714

PIERRE, MARIO, JOSÉ ET ANDRÉ : QUATUOR DE CHOC

Du redoutable “Possession” jusqu’à “Babylone”, le concert de Flynn est parsemé d’anecdotes et de réflexions pleines de bon sens, sur les idéaux enfouis, les utopies disparues aussi…

Coup de chapeau à ses trois complices qui s’en donnent visiblement à cœur joie : Mario Légaré (basse), José Major (batterie) et André Papanicolaou (guitares).

 

IMG_3707
André Papanicolaou

IMG_3792

COWBOYS FRINGANTS : L’APOTHÉOSE

 

IMG_3855

Outre ces deux concerts de Marcie er Pierre Flynn présentés par le directeur artistique du festival, Denis Alber et savourés sans hésitation, notons que la seconde soirée des Les Cowboys Fringants aura été plus festive encore que la veille !

Avec une “tireuse de bière” actionnée sur scène, un chanteur qui se jette une nouvelle fois avec entrain dans la foule, les Cowboys Fringants ont terminé leur concert en apothéose !

Une superbe fête populaire où nombre de personnes ont été invitées à les rejoindre sur scène ! Et l’on ne s’est pas prier de répondre à l’invitation, habillé ou torse nu !

TEXTE ET PHOTOS  ALBERT WEBER

IMG_3615

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>