Extravertie, déterminée et chaleureuse : Geneviève Morissette se sent très à l’aise en France.
Elle en a fait du chemin, cette auteure-compositrice-interprète remarquée aux 37èmes Rencontres de Voix du Sud à Astaffort.
Et si depuis cette rencontre en octobre 2013 du côté de chez Cabrel, bien de l’eau a coulé dans la Seine et le Saint-Laurent, l’artiste originaire de Jonquière, au Saguenay-Lac-Saint-Jean en a avalé des kilomètres entre son Québec natal et sa France d’adoption.
Et ce n’est pas fini car elle se rend compte qu’elle est arrivée à un tournant décisif de sa vie. Explications…

Paris, Dame de Canton, 19 février 2015. Geneviève Morissette chante “Pour moi la France” accompagnée par Emilie Marsh durant un concert organisé par le collectif d’artistes “Les Beaux Esprits”

FB FF GM IMG_8468
“Hier soir, au Forum Léo Ferré, j’ai vécu un moment magique. Après le spectacle, Philippe Forcioli a sorti sa guitare à table et m’a chanté “Moi, mes souliers” de Félix Leclerc. Je sais pas si j’vous ai déjà parlé de toute l’admiration que j’ai pour ce pionnier de la chanson québécoise…J’étais très très émue”

Un tournant d’autant plus décisif que ce nouveau séjour à Paris l’aura propulsé dans un environnement  qui lui convient, entre chanson à texte et rock, entre langue française et langue québécoise.

En attendant de décrocher une résidence d’artiste (en France) et d’enregistrer enfin un album (au Québec), elle  continue à vivre intensément une existence d’artiste synonyme de rencontres et de retrouvailles, de concerts et de participation à divers événements artistiques.

FB GM GROS PLAN FELIX IMG_8462
Samedi 21 février 2015, Forum Léo Ferré. “Félix, ce pionnier que j’admire tant”

BESOIN D’APPRENDRE ET ENVIE DE COMPRENDRE

Besoin d’apprendre et envie de comprendre vont de pair dans son vécu quotidien.

Au gré des soirées vécues comme chanteuse ou spectatrice, Geneviève Morissette trace une route bien singulière. Sans rien renier ni gommer de ses origines linguistiques, quitte à expliquer la signification de tel ou tel mot québécois jailli spontanément, elle n’en est pas mois très attentive aux spécificités françaises de son entourage.

A la voir concentrée sur le spectacle de Philippe Forcioli samedi 21 février au Forum Léo Ferré, une évidence s’impose : c’est un signe d’extrême attention envers un répertoire au langage foisonnant, aux expressions françaises jusqu’alors inconnues, à la découverte d’un univers où plus d’une expression française lui échappe encore.

FB GT FM GM IMG_8430
Samedi 21 février 2015, Forum Léo Ferré. Gilles Tcherniak, Floréal Melgar (site de chanson Crapauds et Rossignols), et Geneviève Morissette

AVEC LYNDA, OLDELAF, ÉMILIE … ET LES AUTRES !

Toutes les occasions sont pour elle valables pour consolider un réseau artistique où elle retient l’attention par sa spontanéité. Et aussi par une incroyable aisance scénique dans des salles et sur des scènes aux configurations si variées … de L’Olympia (où Lynda Lemay l’a invitée à chanter à son concert!) au Forum Léo Ferré où sa prestation a fait sensation … de la remise des  Prix Georges Moustaki en spectatrice à la péniche de la Dame de Canton où son concert n’est vraiment pas passé inaperçu !

“Depuis mon arrivée en janvier dernier, j’ai fait quelques spectacles … J’ai été l’invitée de Lynda Lemay au Palais Omnisports de Thiais le 21 janvier … J’ai chanté au Forum Léo Ferré, le 11 février dernier avec le collectif d’artistes ‘Les beaux esprits”….” .

C’est aux 37 èmes rencontres d’Astaffort en octobre 2013 qu’elle a composé une chanson en duo avec l’artiste français Oldelaf. Un duo explosif, à la fois drôle et réaliste.

“La chanson porte sur l’accent québécois et évoque les différences culturelles France-Québec. Oldelaf et moi avons eu le plaisir d’interpréter la chanson en “live” pour la première fois lors de mon spectacle du 19 février dernier à la Dame de Canton à Paris”.

“Comme dans un film”, la chanson franco-québécoise de Geneviève Morissette et Oldelaf  en direct à la Dame de Canton

Toujours prête à bouger, aussi bien sur scène que dans la vie, Geneviève Morissette vit la vie dont elle rêvait; les artistes rencontrés à Astaffort comme Oldelaf ou Emilie Marsh font partie de son parcours de créatrice toujours prête à se remettre en question.

Et surtout à accumuler expérience et savoir-faire loin de son Québec qui lui manque évidemment, au point de susciter de temps en temps des confidences colorés de coups de blues sur sa page Facebook.

FB FM GM GT IMG_8443
Samedi 21 février 2015, Geneviève Morissette entourée par Gilles Tcherniak (Forum Léo Ferré) et Floréal Melgar (site de chanson Crapauds et Rossignols)

UN ALBUM A ENREGISTRER AU QUÉBEC

“Je vais assister à la soirée organisé par le Festival de la chanson de Granby au Pan Piper, à Paris… où chanteront Lynda Lemay, Garoche ta sacoche et Mathieu Lippé” : une étape de plus pour cette auteure d’une émouvante LETTRE D’AMOUR A LA FRANCE parue ICI sur www.planetefrancophone.fr

Son retour au Québec, il faudra le marquer par enregistrement d’un album, par de nouvelles  dates de concerts, par une manière de chanter et de vivre désormais imprégnée de ce qu’elle a vu vécu, compris et aimé (ou non) en France.

Une expérience française à l’origine de nouvelles chansons ? Et pourquoi pas …

Texte et photos Albert Weber

FB GM GT AW IMG_8449
Samedi 21 février 2015, En compagnie de Geneviève Morissette et Gilles Tcherniak (Forum Léo Ferré) Photo Antonio Pedraza
PF ASTAFFORT CABREL GENEVIEVE
Octobre 2013. En compagnie de Francis Cabrel aux 37èmes Rencontres organisées par Voix du Sud

PF ASTAFFORT GM GROUPE MAINS
Vendredi 11 octobre 2013. Les Astagiaires en compagnie de l’équipe de Voix du Sud
PF UNE PF IMG_1628
18 avril 2014, Train-Théâtre. Festival AAH ! Les Découvertes ! L’Acadienne Marie-Jo Thério entourée par les Québécoises Klô Pelgag et Geneviève Morissette
FB IMG_2860
Portes-lès-Valence, Train-Théâtre, avril 2014. Geneviève Morissette et Bastien Lucas

COMME DANS UN FILM” A LA DAME DE CANTON

C’est ensuite Geneviève Morissette qui s’empare de la scène.

J’avais pour ma part découvert Geneviève fin janvier lors d’une soirée privée au cours de laquelle elle était l’invitée … d’Émilie Marsh.

Cette fois, c’est Émilie Marsh qui était l’invitée de Geneviève, mais pas que … Grâce à son extraordinaire dynamisme, Geneviève tout droit venue du Québec aurait pu faire le voyage dans son “char” comme l’on dit dans ce territoire cousin de la France malgré la traversée de l’Atlantique à accomplir.

Geneviève s’accompagne tantôt au piano, tantôt à la guitare et Emilie avec sa guitare électrique préférée est sa pianiste de choc, elle l’accompagne aussi vocalement pour des chœurs et des refrains.

Il se dit que sa voix est proche de celle d’une certaine Céline, il existe en effet beaucoup de points communs … sauf que la voix de Geneviève s’élève beaucoup plus et sait ainsi nous faire partager les émotions la bonne humeur et l’esprit de dérision contenus dans ses chansons.

Bref du presque festif ou même du festif tout court.

Alors, voici un nouvel invité : Oldelaf qui interprète en toute simplicité, en duo avec Geneviève “Comme dans un film” que l’on peut voir sur You Tube depuis quelques semaines.

Ce moment partagé avec Oldelaf constitue l’un des temps forts de cette soirée et le plus apprécié par Geneviève”

Extrait de compte-rendu de la page Facebook de Marc Dufromentel

 

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>