C’est dans le cadre du partenariat avec le site d’informations réunionnais 7 Lames La Mer que nous publions cet article-hommage au ségatier mauricien Michel Legris, une des figures majeures de ce genre musical aux racines africaines.

FB LEGRIS MAURICIEN legris30jan
Photo parue dans le quotidien Le Mauricien, vendredi 30 janvier 2015, dans l’article “DÉCÈS DE MICHEL LEGRIS : Le Capitaine tire sa révérence”

Créé par Nathalie Valentine Legros et Geoffroy Géraud Legros, ce site offre une vision résolument différente de l’actualité, en mettant en relief les “réalités émergentes de l’île de la Réunion, de l’océan Indien ainsi que de l’actualité française et internationale.

Son engagement en faveur des cultures des Mascareignes l’incite à publier régulièrement des articles qui vont bien au-delà de l’info instantanée et sans lendemain.

D’où ce témoignage du militant culturel mauricien Percy Yip Tong sur la disparition, à 83 ans, de son ami de 27 ans : Michel Legris, un artiste incontournable dans l’Histoire du séga mauricien.

SEGA LIVRE
Ouvrage de référence de l’Histoire du séga mauricien, ce livre de 129 pages signé Jean-Clément Cangy et publié en 2012 est hélas introuvable à présent

Dans son ouvrage de référence (hélas désormais introuvable) sur le séga des origines à nos jours, le journaliste mauricien Jean-Clément Cangy parle de Michel Legris avec respect et admiration dans le chapitre intitulé “Saveur de l’authentique” et illustré par une photo pleine page.

Originaire de Rivière du Rempart, Michel Legris venait d’une grande famille de 15 enfants (10 garçons et 5 filles)  dont il était le sixième. Son père était batteur et chantait un peu également. Révélé par Sugar Time, radio-crochet organisé par l’industrie sucrière en collaboration avec la radio nationale sur les établissements sucriers du pays.

Son séga “Mo Capitaine” le rendra célèbre dans toute l’île Maurice en 1973, bien au-delà de la propriété de Mon Loisir où il travaille alors.

Et Jean-Clément Cangy de préciser : “Dans ses ségas, il n’hésite pas à employer des mots africains, des souvenirs du temps de son incorporation avec des Africains, dans les rangs de l’armée britannique, alors qu’il était de service en Égypte.  Mais quel périple depuis Sugar Time. Avec sa troupe Étoile d’or, il a bourlingué de par le monde, des Mascareignes à l’Afrique, de l’Europe à l’Asie.

(…) Michel Legris demeure un personnage captivant de notre oralitude. Il a suscité l’intérêt de l’Université de Maurice, qui a mené nombre d’entretiens avec le ségatier de Rivière du Rempart”.

J’avais eu la chance de le rencontrer dans les années 1977-80, durant mes années de journalisme dans la presse écrite mauricienne.

Albert Weber
Photo Le Mauricien

 

Le séga qui a rendu célèbre Michel Legris surnommé Capitaine par nombre de Mauriciens

 

Séga ravanne – Michel Legris au paradis :

la foule en deuil danse et chante

 « Une légende du séga s’est éteinte. Michel Legris, un des papis du séga mauricien et de l’océan Indien, est allé rejoindre Ti Frèr au Paradis ». Percy Yip Tong confie à « 7 Lames la Mer » son émotion suite à cette disparition et les souvenirs qui remontent et se bousculent dans sa tête…

PNG - 1.9 Mo
Photo de la dernière visite de Percy Yip Tong chez “Ton Misel”. Ils ont chanté et joué de la ravanne. “Comme à chaque fois que j’allais chez lui, il a réussi à me vendre une de ses ravannes qu’il fabriquait lui même, raconte Percy. Depuis que je le connais, il a réussi en 27 ans à me vendre plus de 40 ravannes”.

Percy Yip Tong évoque « le légendaire concert de Kaya devant 44.000 personnes, avec en première partie Michel Legris et ses enfants ». Né dans une famille de 15 enfants, Michel Legris a eu 13 enfants dont 8 sont vivants. « Notre gramoun a nou avec des tubes en pagaille, qui a joué sur quatre continents, s’était mis aussi au raggamuffin avec des jeunes. Il a été soldat de l’armée britannique en Égypte pendant la 2nde guerre mondiale ». Témoignage et hommage spontané signé Percy Yip Tong.

Je l’ai appris ce soir, au début de mon spectacle pour le « National Sports Award ». Je suis en coulisse avec Jane Constance, une magnifique chanteuse non voyante de 14 ans. Je lui demande si elle se souvenait de sa prestation en duo avec Ton Michel que j’avais organisée quand elle avait 9 ans. Elle répond qu’elle a entendu à la radio que ce grand Monsieur artiste ségatier de 83 ans nous avait quittés ce matin… Un choc !

Mais j’ai continué comme si de rien n’était à me concentrer sur mon spectacle retransmis en direct à la télé avec une cinquantaine d’artistes et plusieurs Ministres dans le public. Dur, dur… Je pensai à mon vieux pote Michel. Les bons souvenirs de plus de 27 ans d’amitié défilaient dans ma tête.

PNG - 2.1 Mo
“Ton Misel” (au milieu), sa famille et Percy Yip Tong, jouant de la ravanne au Théâtre du Plaza en 1ère partie du spectacle “Mâ Ravann” produit en 2005 par Percy… Il avait fabriqué plus de 20 ravannes pour ce spectacle… “On oublie souvent que Michel Legris était l’un des principaux fabricants de ravannes de Lil Moris de ces 50 dernières années”, précise Percy.

Après le spectacle, je suis allé direct chez « Ton Misel ». La rue et sa maison étaient bondés. J’ai été accueilli au rythme des ravannes. Sa fille et son fils m’aident à me frayer un chemin dans la foule. Puis debout devant lui qui avait l’air de dormir paisiblement, j’entends un petit groupe de séga électrique qui démarre dans sa petite cour ; la foule chante et danse, des grands du séga se suivent au micro. Malgré la tristesse, il y avait du bonheur ce soir.

PNG - 362.9 ko
Michel Legris. Source : afromontreal.com

Je suis heureux « Ton Misel » que tu ais été encore là quand, il y a quelques semaines, le séga a été déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO. Et c’est en partie grâce à ton énorme contribution pour promouvoir notre musique, notre séga national.

Il y a 25 ans de cela, quand je t’avais fait jouer à Paris dans la salle de Radio France, tu étais un des premiers Ambassadeurs de notre séga typique en Europe. Ta famille et Lil Moris entière peuvent être très fières de toi.

Moi je suis fier d’avoir été ton ami.

Alé… Dodo Baba. ;-) Nou zouen pli tar. Bon Dié béni ou. Big big big respect Mo Capitaine ! Mersi infiniman « Ton Misel » !

Percy Yip Tong

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>