EN SOUVENIR DE JACQUES POUSTIS

“Quante ma mort viendra il me faudra quitter

ce grand théâtre humain où j’aurai bien joué “

 

A MA MORT 1
“Quante ma mort viendra” : dernier titre du 33 T CAFRINE, 1978

 POUSTIS J'AI JAILLI 278579737_10220725463143444_6668122680053655301_n

Voilà c’est fait.

De l’ami Jacques, il nous reste désormais ses chansons, ses livres, ses photos, des extraits de spectacle en vidéo sur internet, tant d’articles qui lui ont été consacré.

Et surtout d’innombrables souvenirs, anecdotes, fous-rires et confidences partagés avec lui entre Ile de la Réunion, Madagascar, Paris et Alsace.

Avec Frère Jacques, c’est une histoire d’amitié, de fraternité, de complicité de plus de 40 ans qui vient de se terminer. Elle aura débuté en septembre 1980, lors d’un reportage pour le Quotidien de la Réunion où je venais de débuter.

Pas question de vous submerger ici de dates, chiffres et autres infos sur cet auteur-compositeur-interprète, comédien, créateur de comédie musicale, auteur (romans pour enfants, ouvrages de vulgarisation scientifique, etc), magicien, clown, ventriloque … (notamment pour MAGEV (Magie pour les enfants éprouvés par la vie) … et la liste n’est évidemment pas exhaustive.

Carrière, discographie, bibliographie, … Pour tout savoir ou presque sur Jacques Poustis, c’est simple : allez donc sur sa page Wikipédia.

Plutôt que de me lancer dans un long texte, je vais suivre l’exemple de l’ami Fred Hidalgo qui s’est exprimé sur Facebook, préférant publier photos et documents que de s’épancher avec des mots. A l’annonce de son décès, j’ai passé en revue tout ce qui y avait été archivé depuis des décennies dans un gros carton d’archives consacré à Jacques Poustis. Et j’ai décidé d’en scanner divers articles, photos, flyers.

Ici pas d’article comme il en a été publié depuis son décès. Articles à découvrir en bas de page via une liste de liens.

Donc pas de parcours de vie exhaustif …

mais un album souvenir pour celles et ceux qui ont été proches de Jacques Poustis … sa famille, ses enfants et petits-enfants, ses amis vivant à la Réunion et ailleurs. Et bien sûr celles et ceux qui l’ont vu en spectacle à la Réunion, à Paris et en province et ailleurs dans le monde, notamment sous l’égide de l’Alliance Française.

 photo POUSTIS FACEBOOK 278406870_1643371509332268_6637351101920006138_n

Jacques Poustis est décédé d’une crise cardiaque dimanche 24 avril 2022 à 18 heures, chez lui à la Réunion, dans l’ancienne école primaire de Fleurimont transformée en si accueillant lieu de vie.

Il y vivait depuis 1990 avec son épouse, l’artiste réunionnaise Patricia Tatel, connue sous son nom de scène TatiPat en tant qu’auteure-compositrice de chansons pour enfants ; spectacles de marionnettes … Et aussi comédienne dans “Zoubête lo fim” , long-métrage de Jean-Marc Seguin, et membre de l’association Bistrac créée par Roland Fontaine et Jacques Poustis.

cd POUSTIS CD PATRICIA TATEL

article 50 POUSTIS PATRICIA 4

PHOTO SEPIA 1
 
PHOTO POUSTIS SONGEUR 13690985_10207602219026262_8499818780011100548_o
 doc L

UN ALBUM POUR SE SOUVENIR DE JACQUES POUSTIS SUR SCÈNE ET (SURTOUT) DANS LA VIE

PHOTO FRED 1985 Capture d’écran 2022-04-26 à 18.17.28
1984. Photo prise par Jean-Yves Kee-Soon chez Jacques Poustis lors de ma première rencontre avec Fred Hidalgo.

  PHOTO FRED albert POUSTIS VIGLIETTI 278384002_10221709174461773_579155600550604314_n

fred albert viglieti Capture d’écran 2022-04-26 à 18.17.21
Photos de Fred Hidalgo prises chez lui lors d’une soirée réunissant Jacques Poustis et le chanteur uruguayen Daniel Viglietti (1939 -2017).

CHANSON TEXTE POUSTIS 21 2 

“Ma chanson” est un texte de Jacques Poustis écrit en 1985. En 1991, il est publié par Fred Hidalgo dans l’avant-propos de  son lire “PUTAIN DE CHANSON’.

Chanson enregistrée sur le 33 Tours “LE COURS DE MA VIE” et, comme indiqué sur la pochette du disque, dédiée à la revue “Paroles et Musique” créée par Fred et Mauricette Hidalgo.

article POUSTIS TV 7 JOURS 1
 article POUSTIS TV 7 JOURS 2

AJOUTER PM 1

DU CÔTÉ DE “PAROLES ET MUSIQUE” ET “CHORUS”

 
article JP1

 article JP2

article JP3

article JP4

ARTICLE CHORUS 37 HIVER 2001 1

ARTICLE CHORUS 18 HIVER 1996 1

ARTICLE CHORUS 18 HIVER 1996 2

ARTICLE CHORUS 37 HIVER 2001 1

ARTICLE CHORUS 1 AUTOMNE 1992
Chronique dans le 1er numéro de Chorus, automne 1992

 AJOUTER FACE FACE 1

EXTRAITS D’UN VOLUMINEUX DOSSIER DE PRESSE …

bourges article POUSTIS IMAGO EINSTEIN

botor article POUSTIS HAMLETBOTOR article POUSTIS BOTOR POUPONarticle POUSTIS COUTE

AJOUTER COUTE 1

article POUSTIS ALIOCHA

BOTOR article POUSTIS BOTOR POUPON ALBERT

article III

article POUSTIS QUOTIDIEN 6 11 2005 PP

article poustissien 1

article POUSTIS ROSELYNE LANFRAY

article POUSTIS IRONIEarticle BEAUCOURT III

article POUSTIS LA MONTAGNEarticle POUSTIS HUMOUR

article POUSTIS EST RÉPUBLICAIN 1985 ZIMMER

article poustis Capture d’écran 2022-04-26 à 17.22.39 

 

article K

article POUSTIS ALAIN COURBIS

article 15

article POUSTIS ALAIN BLED

article disque 1

AJOUTER PARISIEN

article POUSTIS ARTQUIVI
Revue Artquivi publiée par l’UDIR, Union pour la diffusion du livre réunionnais
article POUSTIS CINEMA

COMÉDIEN ET DIALOGUISTE POUR “LE MOUTARDIER”

 
AJOUTER MOUTARDIER TEXTE Capture d’écran 2022-05-04 à 19.14.32  
Capture d’écran 2022-05-05 à 17.35.18
AJOUTER MOUTARDIER 2
AJOUTER MOUTARDIER 2 1
Capture d’écran 2022-05-05 à 18.13.08

CHANTEUR, POÈTE, CONTEUR, CLOWN, MAGICIEN, POUR “LES ENFANTS ET LES ADULTES ACCOMPAGNÉS” 

disque IMG_4983

disque IMG_4985

article Capture d’écran 2022-04-26 à 17.35.26

AJOUTER POUSTIS KEPI 1
Quotidien de la Réunion, 17 décembre 1992

 

doc 113

article poustis 32-MUSIQUE star creole_page-0002

doc 10

doc 11

doc B

article DDD

doc POUSTIS 3

 article POUSTIS POUIC POUIC

doc mascareignes 1

article POUSTIS ADV

article POUSTIS 3 FOIS

doc POUSTIS 3 FOIS C

doc POUSTIS MAGIC RRR

doc POUSTIS CRAC
 article beaucourt POUSTIS BEAUCOURT article POUSTIS MAGIC 

DOC ALBERT POUSTIS ALBERT REBEVAL

doc mascareignes 2

 KANIKIS 2 1KANIKIS 1

doc 19

article POUSTIS ECOLE EN CHANTANT 1

article POUSTIS ÉCOLES EN CHANTANT 2 1

ALBERT POUSTIS SELESTAT
Dernières Nouvelles d’Alsace

 dna noel 1

DNA noel 2
1992. Supplément de Noël, Dernières Nouvelles d’Alsace
 
Z article POUSTIS PARENTS 2
Z54 article POUSTIS PARENTS W 2
Z55 ARTICLE PARENTS 1 2
Z56 ARTICLE PARENTS 2 2z57 ARTICLE PARENTS 3 1Z58 ARTICLE PARENTS 5 1 2Z59 ARTICLE PARENTS 6 1 2ZFIN 2 article parents couv 1 2

AVEC GEORGES MOUSTAKI, MAXIME LEFORESTIER, ALLAIN LEPREST, ROMAIN DIDIER, HENRI TACHAN … 

france culture POUSTIS FRANCE CULTURE

fred article POUSTIS LEPREST IMG_4965
1985. Inoubliable soirée sous l’égide du mensuel Paroles et Musique

 doc POUSTIS PAROLES ET MUSIQUE LEPREST CLAIRE 1doc MM

 

ARTICLE ALBERT POUSTIS ALBERT QUOTIDIEN PHOTO ROSELYNE

CITOYEN ENGAGÉ : TRIBUNES LIBRES, COURRIER DES LECTEURS, LETTRES OUVERTES ET PROCÈS

 Auteur, compositeur, interprète, chanteur pour adultes et jeune public, conteur, écrivain, magicien, ventriloque, oui bien sûr …

ET AUSSI pourfendeur de la connerie humaine et de l’intolérance via tant de lettres de lecteurs et tribunes libres dont certaines l’ont mené au tribunal …

 

courrier crac POUSTIS CRAC

courrier crac POUSTIS VOLLARD

AJOUTER HUBERT BRUYÈRE 1

courrier crac G

COURRIER LECTEURS LETTRES POUSTIS 1 

LETTRE A CHARLIE HEBDO ET RÉPONSE DE RENAUD

 AJOUTER RENAUD 1

AJOUTER RENAUD LETTRE

Capture d’écran 2022-05-05 à 17.41.39

1985 : CHANTS FLEURIS ET BARBE D’ADIEU

CHANTS FLEURIS

chants article POUSTIS CIAO

 

CHANTS FLEURIS N1

CHANTS FLEURIS ALBERT 1 (2)
1ère page du texte de Jacques Poustis lu pour sa soirée d’adieu

 

POUSTIS K7 1

45 TOURS, 33 TOURS, CASSETTES, CD …

“J’essaie de mettre dans mes chansons  ce que j’appelle du “T.P.H”, c’est à dire de la Tendresse, de la Poésie, et de l’Humour. Je pense que cela fait un ensemble varié mais “qui me ressemble”, ou tout au moins qui ressemble à ce que j’aime”.

article POUSTIS QUOTIDIEN 6 11 2005 PP

article AAPOUSTIS CAFRINE Capture d’écran 2022-05-01 à 17.51.01

disque IMG_4976

disque qu'il fait bon danser 1978 45 t Capture d’écran 2022-04-29 à 17.21.27
45 TOURS, 1978

 

DISQUE 28 ANS DÉJÀ 1231813573

 disque 1 IMG_4987

disque 1 IMG_4989

Capture d’écran 2022-05-01 à 13.15.04

disque IMG_4979

cd POUSTIS CD

livre POUSTIS LIVRE PERE NOEL

livre article POUSTIS ENFANTS PARIS

LIVRE Capture d’écran 2022-04-29 à 17.25.55

TOURNÉES DE L’ALLIANCES FRANÇAISES : GRÈCE, MADAGASCAR, ALGÉRIE, MAROC, MALI, SEYCHELLES  …

De 1985 à 1990, outre nombre de spectacles à Paris et en province, Jacques Poustis tourne beaucoup dans les Alliances Françaises avec son répertoire pour adultes.   

AJOUTER SEYCHELLES A 1

doc POUSTIS AGRECE BRIAND 1
Un pseudo pour chanter à Athènes, Georges Moustaki lui ayant dit que “Poustis” est un gros mot en Grèce.

 

 

doc POUSTIS ABAMAKO FFF

doc POUSTIS A CONGO

AVEC ROGER SIFFER, PIERRE CHÊNE, CLAIRE, MOISAN 

SIFFER doc POUSTIS SIFFER

Couverture d’une brochure de 10 pages. Chaque page présentait présentait un artiste (bio, critiques, contact, etc) : Pierre Chêne, Claire, André Dulamb, le groupe Impression, Jean-Pierre Le Gall, Alain Moisan, Gérard Phalippou Jacques Poustis, Roger Siffer.

 

doc POUSTIS SIFFER IMG_4964

doc POUSTIS SIFFER IMG_4962

COMÉDIE MUSICALE ZOUBETE : LIVRE, SPECTACLE, DVD AVEC LES TROIS MOUSTIQUAIRES

ZOUBETE livre POUSTIS ZOUBETE C

AJOUTER ZOUBETE 1 AJOUTER ZOUBETE 2 AJOUTER ZOUBETE ALBERT 1 AJOUTER ZOUBETE ALBERT 21 AJOUTER ZOUBETE HISTORIQUE 1 AJOUTER ZOUBETE TEMOIGNAGES

ZOUBETE doc POUSTIS ZOUBETE

ZOUBETE doc POUSTIS ZOUBETE PP

IMG_4991

 

IMG_4993

 

IMG_4995

 

IMG_4997

zoubete article zoubete 1

zoubete article POUSTIS ZOUBETE RETOUR 1

article POUSTIS 3 MOUSTIQUAIRES

“LA PLACE DES SINGES” AVEC ROLAND FONTAINE 

article POUSTIS ROLAND FONTAINE

doc POUSTIS PLACE SINGES Z

doc POUSTIS PLACE SINGES Y

article chorus 8 ete 1994 1
Trimestriel “Chorus, les Cahiers de la Chanson”

 

“UN CLOWN A L’ESPRIT CRITIQUE” : “TU RETIRES LA SCIENCE DE TA CONSCIENCE ET HOP ! TU RESTES CON !”

Fanzine créé par Jacques Poustis

RATIO article déces IMG_3302

RATIO article décès IMG_3303

Hé oui, Jacques Poustis était aussi très engagé dans « la lutte contre les croyances de toutes sortes (pseudo-sciences, paranormal, sorcellerie, sectes et religions…)”.

Et cela lui valut « parfois quelques belles inimitiés. On me reproche mon matérialisme et mon rationalisme obtus, on me traite de “meurtrier du rêve”, de “tueur de merveilleux”, de “briseur d’imaginaire”. Il en  longuement question sur les sites 

http://reve.realites.pagesperso-orange.fr/

  http://www.unice.fr/zetetique/articles/JP_exposition.html

 article NNN

RATIO doc POUSTIS RATIONNALISTE droite

 

RATIO doc POUSTIS SCIENCE SSS

 L’exposition “Science et pseudo-sciences” créée par Jacques Poustis a été recommandée par Georges CHARPAK, Prix Nobel de Physique.

ratio 1

 Jacques POUSTIS y parle “des influences conjuguées de médias sensationnalistes, de gourous déifiés, de charlatans sans scrupules ou d’illuminés sincères. L’accent est mis sur les dangers de dérives sectaires, d’escroqueries cyniques, et de cafouillages intellectuels où se confondent, sans discernement et dans un joyeux désordre, l’indispensable rêve et l’incontournable réalité”.

 

ratio 4

ratio 3

RATIO article bourges 1

Il lui est même arrivé de s’exprimer au nom du M.A.L.O.L. (Mouvement d’Aide à la Lutte contre l’Obscurantisme Latent) dont il était le créateur…

On appréciera le clin d’œil à la langue réunionnaise avec ce fameux mot créole MALOL synonyme du chassie … vous savez cette désagréable matière gluante s’accumulant sur le bord des paupières, et qui vous empêche de bien voir et comprendre ce qui passe autour de vous !

 RATIO livre POUSTIS FAUX MAGES 9782915312133_1_75

RATIO livre POUSTIS FAUX MAGE 9782915312263_1_75

DESSIN GARA CHANT FLEURI AJOUTER CHANTS VIDEO 1 copie

DESSINER, ENCORE ET ENCORE … 

AJOUTER DESSIN OLGA 1

disque chorus Capture d’écran 2022-04-27 à 17.22.09

dessin POUSTIS ET CA SE PASSE LA
Chanson dédiée à Jeanne Brezé, poétesse réunionnaise (1961-2019)

 

doc KK 

doc POUSTIS 3 S

doc POUSTIS 3 T

dessin POUSTIS DESSIN TTT

WARO-scan0014-copie1-500x495
Dessins d’un article sur Danyel Waro, Chorus, juin 2001

DESSIN POCHETTE 1

DESSIN POUSTIS 21

doc POUSTIS 3

PLUS DE 40 ANS DE COMPLICITÉ

 

DESSIN ALBERT POUSTIS MADAGASCAR ALBERT 1984 scan0035
Souvenir de tournée à Madagascar. Ce jour-là j’avais convaincu Jacques de m’accompagner à la visite d’un élevage de crocodiles.

 

DESSIN ALBERT POUSTIS MADAGASCAR ALBERT 1984

AJOUTER BATEAU IVRE 1

ALBERT POUSTIS ALBERT scan0033

ALBERT JACQUES POUSTIS 4 scan0051

ALBERT POUSTIS 13672093_1050049911742829_1070402237_n

ALBERT POUSTIS 13816755_1050049321742888_1516023747_n

photo IMG_0014
Photo de Jean-Yves Kee-Soon reprise dans un magazine réunionnais

ALBERT 29 RETOUR IMAGES_page-0001CHANTS FLEURIS ALBERT 1 (1)

 

ALBERT POUSTIS SELESTAT JJJ

albert texte IMG_4981 

POUSTIS PLANCHE CONTACT 23 8 81 1

AJOUTER 50 ANS 1

ALBERT POUSTIS ALBERT

doc ALBERT POUSTIS ALBERT DATES

doc ALBERT POUSTIS ALBERT REBEVAL 2

photo IMG_0008

Repose en paix Frère Jacques, tu l’as bien mérité.

Albert WEBER

 “L’ami Jacques s’en est allé. Artiste aux multiples talents, Jacques Poustis a ouvert des horizons magiques à la littérature réunionnaise pour enfants et enchanté le cœur des petits Réunionnais.

Il a mis sa joie, son humour, l’énergie de toute une vie au service du bonheur des autres et rendu le Monde meilleur en défendant avec conviction les valeurs progressistes de partage et de respect. A ses enfants que je connais et que j’aime, à tous ses proches, je présente mes condoléances attristées.”
 
Huguette Bello, Présidente de la Région Réunion

 ENVIE D’EN SAVOIR PLUS ? 

Nombre de médias réunionnais ont parlé de la disparition de Jacques Poustis. On trouve aussi divers extraits de spectacles sur internet d’où cette liste de liens nullement exhaustive !

 Témoignages de Fred Hidalgo:

-JACQUES POUSTIS, NOTRE FRÈRE JACQUES…
 
JACQUES POUSTIS, GRAND CŒUR… DE CHANTEUR
 
AUTRES LIENS

https://freedom.fr/jacques-poustis-lartiste-de-toute-une-generation-sen-est-alle/

https://www.lequotidien.re/actualites/societe/disparition-du-magicien-au-grand-coeur-jacques-poustis/

https://www.linfo.re/la-reunion/faits-divers/l-artiste-et-clown-jacques-poutis-est-decede-a-l-age-de-73-ans

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/jacques-poustis-le-papa-de-zoubete-est-decede-1276468.html

https://www.ipreunion.com/culture/reportage/2022/04/25/poustis-poustis,150983.html

https://www.clicanoo.re/rubriques/societe/2022/04/25/jacques-poustis-sen-est-alle

https://www.linfo.re/la-reunion/societe/portrait-de-jacques-poustis-un-artisan-du-bonheur

https://www.dailymotion.com/video/x25lrn

https://data.bnf.fr/fr/see_all_activities/12632764/page1

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Poustis

 En 2006, résumé de carrière sur la base d’un article de Fred Hidalgo / Chorus

https://www.youtube.com/watch?v=hy4PCuWvkR4

Chanson « D’abord soi » avec clin d’œil à la ventriloquie

https://www.youtube.com/watch?v=QMsFYb02a7w

Chanson “La bière ou l’divan” https://www.youtube.com/watch?v=YYTjYnu7obI

 Extrait spectacle “Drôle de rêve” https://www.youtube.com/watch?v=_fId1GnkdjI

Extrait spectacle (chanson, magie, ventriloquie)

https://www.dailymotion.com/video/x25lrn

Extrait spectacle “Ketchup&Coin-Coin”

https://www.youtube.com/watch?v=kpNf2EXSf3Y

 Bande annonce “Zoubete le film

https://www.youtube.com/watch?v=bhiE7dg8XwY

 Spectacle “Bébé magicien”

https://www.dailymotion.com/video/x16a2gg

 Interview par Gora Patel

https://www.dailymotion.com/video/xezhmb

 Spectacle “Charlot le Jazzman”

https://www.dailymotion.com/video/xfm5lt

Émission de télé, La Réunion 2005
Extrait du spectacle “Music-Hall Marmaille”

https://www.dailymotion.com/video/x25r69

 Extrait spectacle “Le livre magique”

https://www.dailymotion.com/video/x25qpu

 Extraits spectacles magie

https://www.dailymotion.com/video/x5re1s6

 

photo DSC_8181

photo DSC_8184

photo DSC_8183
Photos Jean-Yves Kee-Soon
 
signature fin disque chorus 2 2 2

 

“JEAN-JACQUES GOLDMAN CONFIDENTIEL” : EN TOUTE AMITIÉ AVEC FRED HIDALGO

“C’est l’histoire d’un des artistes les plus humainement et définitivement respectables que j’aurai rencontrés en quarante-cinq ans de journalisme.

L’un de ceux qui, loin de vous faire regretter d’avoir dédié la plus grande partie de votre vie à défendre et illustrer cette petite chose si “futile”, justifient non pas seulement “quinze ans d’amour” – comme l’avait confié Brel, le dernier soir de ses adieux, au public de l’Olympia – mais en l’occurrence au moins le double…”

Signée Fred Hidalgo, cette affirmation en dit long sur l’esprit dans lequel a été rédigé JEAN-JACQUES GOLDMAN CONFIDENTIEL.

Coup de projecteur sur un livre UNIQUE dans l’histoire de la chanson française.

Encore une bio sur un des artistes majeurs de l’espace francophone ? Assurément oui mais … BIEN PLUS ENCORE car ce livre résulte d’une amitié aussi discrète que durable entre Fred Hidalgo et Jean-Jacques Goldman. Assurément un ouvrage de référence !

 JJG_Livre153x240.indd

 

Impossible évidemment pour Fred Hidalgo de publier une de ces (trop nombreuses) biographies aux allures de puzzle compilant de manière souvent maladroite tout ce qui a été écrit sur JJG. C’est pourtant le lot de tant de livres parus ces dernières années sur le créateur de “La vie par procuration”, non ?

Avant de plonger dans ce document de 572 pages – illustré par un cahier photos de 16 pages dont la plupart signées Francis Vernhet – une mise en garde s’impose de toute urgence : oubliez donc TOUT ce que vous avez déjà lu, entendu ou vu à la télé sur JJG.

Et puis plongez sans hésitation dans ce récit à deux volets. Oui, car ce livre ne se résume pas à l’histoire de JJG mais englobe aussi nombre d’événements liés à Paroles et Musique, “le mensuel de la chanson vivante” et au trimestriel Chorus, les cahiers de la chanson, deux des publications créées par Fred et Mauricette Hidalgo. 

Ce couple, je lui ai consacré un (long) article intitulé “Un destin au service de la chanson francophone”  à lire ICI.

 

jjg-fred-hidalgo
Amis de longue date … Photo Mauricette Hidalgo

 

Alors comment rendre compte d’un tel livre et vous donner envie d’y plonger ?

Plutôt d’écrire un article à chaud, en m’inspirant de la 4ème de couverture ou du communiqué envoyé par l’attachée de presse des Éditions L’Archipel, j’ai préféré d’abord me jeter à l’eau avec détermination. Et puis naviguer avec enthousiasme dans des eaux tantôt calmes et agités.

Car il faut bien admettre que l’histoire de de JJG et de celle de la presse musicale sont extrêmement fertiles en surprises (bonnes et mauvaises) et en multiples rebondissements. Et Fred Hidalgo évoque ici en toute franchise nombre d’aspects de JJG ET AUSSI des aventures et mésaventures des deux revues dont le grand public n’avait à ce jour jamais eu vent.

 

livre-cgss
Les quatre parrains de Chorus réunis pour une table ronde : la plus importante dans l’histoire de la chanson française depuis le débat Brel, Brassens et Ferré en 1969. 

 

“LA PETITE HISTOIRE ET L’AIR DU TEMPS DES ANNÉES 80 A AUJOURD’HUI”

Comment résumer en quelque lignes ce livre consacré à celui qui fut un des quatre parrains de Chorus avec Alain Souchon, Francis Cabrel et Yves Simon ?

“Il ne s’agit pas là d’une “simple” biographie (même si tout y est, les faits, les dates et les chansons), c’est aussi la petite histoire de l’air du temps des années 80 à aujourd’hui qui recoupe la vie de l’artiste et s’imbrique de bout en bout dans celle de “Paroles et Musique” et de “Chorus” ; c’est une réflexion menée en commun sur la chanson, sa nature et son rôle, sur sa place dans la société contemporaine”.

Homme de terrain, Fred Hidalgo est assurément aussi un homme d’archives. En témoigne – un exemple parmi tant d’autres – le chapitre “C’est pas vrai” en partie consacré à un article du quotidien Libération “qui, non content de se montrer systématiquement odieux avec Goldman, multipliait aussi les procès d’intention à son encontre”.

Citations à l’appui, Fred Hidalgo détaille les réponses fournies par JJG à Yves Bigot dans le journal du 26 février 1991 sous le titre “Goldman : trois pour un”. S’y ajoutent les commentaires  d’Yves Bigot … dont le long et impressionnant CV est publié avec force détails.

Mais alors pourquoi tant de mépris, de condescendance, voire de haine d’une partie des médias envers JJG ? 

Impossible d’être “la personnalité préférée des Français pour la 6ème année consécutive (sondage Journal du Dimanche, janvier 2016″ sans susciter les réactions les plus variées, entre admiration et médisance, respect et commérages.

Raconter, montrer, expliquer … Plus fidèle que jamais à la “méthode Chorus”, Fred Hidalgo n’avance rien sans avoir recoupé ses sources.

“NI PARADIS FISCAUX NI BLANCHIMENT D’ARGENT”

TOUT ce qu’il raconte ici est argumenté.

Et sans jamais se complaire dans la presse people, son chapitre “Il part” offre également divers repère privés de JJG : premier mariage avec Catherine, “une ancienne amie d’enfance devenue psychologue” et mère de ses trois enfants …

… puis rencontre avec Nathalie, “une jolie Eurasienne aussi sportive qu’elle a la tête bien faite” et leurs trois filles : “Qui se ressemble s’assemble. Tout aussi simple et discrète, Nathalie ne fait pas mentir le dicton ; elle n’est pas du genre à se montrer dans les médias et partage volontiers le goût de son mari pour la pratique du sport”.

Ce désir de discrétion énerve évidemment les médias en quête de scoop, de révélations croustillantes, de tentative de prendre en défaut JJG. Quitte à fantasmer sur sa fortune et l’utilisation de son argent : une évidence également abordée dans ces pages consacrées au fils d’Alter Mojzesz Goldman né à Lublin en Pologne et de Ruth Ambrunn née à Munich en Allemagne.

Fred Hidalgo désamorce avec élégance et bon sens les envieux fantasmes liés au “trésor de guerre de Goldmann” … avec deux n, bien sûr, c’est plus explicite. (…)  Il placerait ses économies dans des paradis fiscaux, blanchirait ses capitaux, les utiliserait à des fins illicites, à des trafics d’armes ou de drogue, ça oui, ça ferait un bon sujet ! On se régalerait. Malheureusement pour les nostalgiques d’un temps où Pétain envoyait les Juifs et les antifascistes dans les camps d’où beaucoup ne sont jamais revenus, il n’y a rien à chercher de tel chez lui”.

 

scan0339

 “L’ART D’ENCAISSER SANS BRONCHER EST UNE SECONDE NATURE”

La récente décision de JJG de s’installer du côté de Londres avec sa jeune femme Nathalie et leurs trois enfants aura une fois de plus alimenté bien des rumeurs relayées par les médias.

Pas de quoi déstabiliser déstabiliser l’artiste blindé contre les rumeurs et les médisances : “Chez Jean-Jacques Goldman, l’art d’encaisser sans broncher est une seconde nature. S’il avait choisi la boxe pour s’exprimer, il est probable qu’aucun adversaire n’aurait été capable de l’allonger pour le compte” explique Fred Hidalgo en évoquant avec force détails le malsain tapage médiatique suscitée par la chanson “Toute la vie”. (…) 

Pourtant, la polémique qui va l’atteindre de plein fouet à la fin de l’hiver 2015, sous couvert de s’en prendre encore une fois aux Enfoirés, a bien failli le mettre KO. Et s’il s’en est relevé intelligemment de ce coup bas, celui-ci a sans doute scellé son départ définitif annoncé un an plus tard”.

Prenez le temps de lire CONFIDENTIEL sans sauter de page, et en laissant de côté vos préjugés… Et laissez vous guider par Fred Hidalgo au cœur d’un étonnant et attachant voyage … De l’enfance à Montrouge au groupe Taï Phong … de la chanson des Restos du Cœur reprise chaque année aux célèbres concerts débutés le 31 janvier 1987 par “La Boum du Cœur” à la Villette … de l’enchainement des tubes aux tournées internationales … avec en guise de conclusion le chapitre “Retour à Madagascar” : un compte-rendu du concert donné le 6 avril 1998 à Madagascar et signé Marine Dusigne, envoyée spéciale du Journal de l’Ile de la Réunion !

Oui, c’est une immersion totale dans la vie de JJG qui vous est proposée … avec également l’évocation d’artistes disparus tels Daniel Balavoine et Michel Berger … Et aussi Sirima poignardée le 7 décembre 1989 par son compagnon musicien … et Carole Frédéricks victime d’une crise cardiaque le 7 juin 2001 …

S’il est vrai que j’ai appris beaucoup de choses sur JJG, c’est grâce à l’incontestable complicité unissant depuis tant d’années le chanteur et l’auteur-journaliste : et cette authentique amitié dépasse évidemment le statut social de JJG et de Fred Hidalgo. En témoignent tant d’exemples développés au fil des chapitres reprenant chaque fois un titre de chanson ….

… et aussi nombre de reproductions de messages  échangés entre les deux hommes avec reproduction de certaines réponses manuscrites de JJG.

 15123484_1138165772963987_7010452167747475649_o

 

NOMBREUSES ANECDOTES PERSONNELLES  ET FAMILIALES

Car ce livre, c’est aussi pour Fred Hidalgo une manière de se raconter. Non, pas d’autobiographie au sens propre du terme mais de nombreuses anecdotes personnelles et familiales disséminées ici et là.

Comme l’évocation du décès de la mère de JJG avec allusion de l’auteur à sa propre maman : “Elle a fêté en 2016 ses 94 ans … et connaît encore par cœur toutes les chansons qu’elle avait apprises durant son enfance en Catalogne” …

Le sens de la famille ? Assurément une valeur partagée par les deux hommes.et enracinée dans nombre de souvenirs relatés au fil des pages …. comme les circonstances dans lesquelles le chanteur a offert son médiator au gendre de Fred Hidalgo.

Et au fait, qui est donc la belle inconnue secourue un jour par JJG et Fred Hidalgo au bord d’une rue qu’ils empruntaient à moto ? Se reconnaitra-elle dans ce livre où dans un autre chapitre, est mis en évidence la célèbre citation de Félix Leclerc ? 

“Il y a des maisons où la chanson aime entrer” : cette phrase si bien mise en valeur au Village en Chanson de Petite-Vallée en Gaspésie sert de clin d’oeil à une des nombreuses allusions à la vie personnelle de l’auteur.

En l’occurrence “la maison d’amour et d’amitié” qui a traversé la vie de JJG “une quinzaine d’années avant que je n’y écrive ces lignes“. Une maison qui aura aussi accueilli Daniel Balavoine et Thierry Sabine … Hasard ? Destin ? Serait-ce la fameuse “synchronicité” ?

 

scan0340

“CHORUS ABATTU EN PLEIN VOL ET EN PLEINE TRÊVE ESTIVALE”

Les nombreuses passerelles entre Paroles et musique/Chorus et JJG font partie des raisons qui m’ont incité à plonger avec bonheur dans la lecture de CONFIDENTIEL.

Quel plaisir de retrouver sous la plume de Fred Hidalgo divers épisodes de l’histoire de ces deux revues …. deux des repères d’une amitié née suite à notre première rencontre à l’Ile de la Réunion chez le chanteur Jacques Poustis en 1984.

Alors pas étonnant que certaines anecdotes, certains souvenirs me touchent de près. Tel le chapitre “Je commence demain” quand il est question du “jeune éditeur qui avait tout du cadre dynamique et performant” …  oui celui qui a décidé unilatéralement en 2009 de déposer le bilan, “sans prévenir la rédaction, occupée à boucler le numéro 69 de l’automne” ….

La fin de Chorus “abattu en plein vol et en pleine trêve estivale”, j’en ai eu connaissance alors que je me trouvais au Festival d’Eté de Québec…

Plaisir aussi de retrouver ici le souvenir séance de travail du 20 juin 1992 avec arrivée d’un invité-surprise : Pierre Barouh “l’homme de Saravah se retrouvait caméra au poing en train de filmer notre première réunion de rédaction”… Hé oui, les premiers pas de Chorus !

Assurément un formidable document dont personne n’a hélas jamais vu une seule image à ce jour. Un constat d’autant plus regrettable que cette vidéo montre un moment unique dans l’histoire de la presse musicale … avec entre autres l’active participation de Marc Robine et Jean Théfaine, deux des signatures majeures de Chorus emportées par le cancer. 

Alors cher Pierre Barouh ?

On pourra les visionner un jour, ces images inédites ?

 

2009-10-06-chorus-europe-1-a-211
Mardi 6 octobre 2009, Europe 1. Quatre heures d’émission enregistrées en direct par Thierry Lecamp. Ici Fred et Mauricette Hidalgo en compagnie d’Alain Chamfort

 

 “JAMAIS ON N’AVAIT CONNU DE TEL RASSEMBLEMENT DE CHANTEURS FRANCOPHONES A L’ANTENNE”

A l’heure d’internet, de l’actualité omniprésente avec ses infos qui en chassent sans cesse d’autres, il me semble important d’offrir aux lecteurs un appréciable temps d’arrêt. De se souvenir de certains événements de l’histoire de Chorus.

De se rappeler que l’inattendue cessation de parution de Chorus aura suscité quatre heures d’émission enregistrées dans les conditions en direct par Thierry Lecamp sur Europe 1 !

“Ce mardi 6 octobre, de mémoires d’artistes et de journalistes, on n’avait jamais connu pareil rassemblement  de chanteurs francophones à l’antenne” se souvient Fred Hidalgo. Et de publier une liste non exhaustive de celles et ceux intervenus ce soir-là à l’antenne : au micro, par téléphone ou  message enregistré. Une émission des plus mémorable que Thierry Lecamp a du réduire à deux heures de témoignages et de chansons, dont l’intervention de JJG “qui n’avait plus donné l’interview depuis notre rencontre de juillet 2005 et cela faisait des années qu’on ne l’avait pas entendu parler à la radio”.

Un tel ouvrage aurait évidemment été incomplet sans qu’il y soit question du demi-frère de JJG. Oui, le journaliste et écrivain Pierre Goldman : inoubliable figure de l’extrême-gauche française assassinée le 20 septembre 1979 par un commando de trois ou quatre hommes armés de pistolet.

Plusieurs pages sont consacrées à l’auteur de “Souvenirs obscurs d’un juif polonais né en France” qui inspira à Maxime Leforestier la chanson “La Vie d’un homme” sur l’album Saltimbanque illustré par Cabu.

Vous l’avez compris dès les premières lignes de ce (long) article :  “CONFIDENTIEL” est une publication unique en son genre. A l’instar du livre de Fred Hidalgo consacré à Jacques Brel aux Marquises !

 

couv-brel

“UN PROJET QUE JE NOURRISSAIS DEPUIS 1991″

Alors si j’ai pu vous donner envie de le lire, j’en serai très heureux.

D’autant plus que “ce livre est le fruit de trente ans de complicité personnelle et professionnelle : un chemin semé d’interviews exclusives (dont celle où Jean-Jacques m’annonçait qu’il arrêtait les disques et la scène et retraçait l’ensemble de sa carrière), mais aussi d’anecdotes et de confidences…

C’est un projet que je nourrissais depuis 1991 et dont les médias ont annoncé prématurément la sortie en 2005. Sa gestation aura demandé dix ans de plus : c’est en 2015 que j’ai décidé d’aller au bout de mon rêve, un an avant que JJG ne choisisse de son côté de tourner aussi la page des Enfoirés…“.

A aucun moment de sa (longue) rédaction, JJG n’a cherché à intervenir sur le contenu : “GOLDMAN CONFIDENTIEL est donc un livre “autorisé” par l’intéressé – parce que c’est lui, parce que c’est moi… – qu’il n’a pourtant pas souhaité car il n’aspire plus qu’à l’anonymat et au silence des médias. Mais je n’avais d’autre choix, et Jean-Jacques le sait, que d’aller au bout de mon rêve…”.

 tr

TABLE RONDE AVEC JJG, SOUCHON, CABREL ET YVES SIMON

Ce livre consacré à un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus importants de l’espace francophone fait évidemment la part belle aux nombreuses chansons (connues ou non) de JJG. Nombre d’entre elles distillent des références de la vie de l’artiste et/ou de sa famille…

Et s’il est évident que la chanson est au cœur de cet ouvrage, il n’y est pas uniquement question des titres ayant contribué à la population de JJG.

Dans le chapitre “Juste quelques hommes”, Alain Souchon, Francis Cabrel, Yves Simon et JJG  – les quatre parrains de Chorus- s’expriment à bâtons rompus sur divers sujets liés à la chanson, au rôle des médias, à “la composition du public et à l’incidence des salles sur la conception du spectacle”, etc.

Et aussi le rôle de la critique.

Ce qu’en attend JJG ? ” C’est d’apprendre ce qu’il y a dans ce disque, s’il y a des chansons lentes, des rapides, comment est faite l’orchestration, de quoi parlent les textes, qui a fait quoi, etc. Ensuite si le critique veut ajouter quatre lignes de son propre goût, libre à lui si ça le défoule, il peut dire qu’il aime ou qu’il n’aime pas, qu’il adore ou qu’il exècre, mais ça ce n’est pas très important.

Ce dont on a besoin, c’est essentiellement d’informations, ensuite on achètera le disque et on est assez grand pour avoir notre propre opinion sans chercher à l’imposer aux autres… (…) Or la critique d’aujourd’hui ce n’est que ça : des billets d’humeur, et pas d’information”.

“OUI, TON PARCOURS MÉRITAIT BIEN “TANT DE PAPIER, DE TEMPS”

CONFIDENTIEL bénéficie aussi de sept pages de repères bibliographiques et autant pour la “discographie originale” … ainsi qu’un “index qui se limite aux seules personnes ayant un lien direct ou indirect avec la vie personnelle ou professionnelle de Jean-Jacques Goldman, ainsi qu’aux artistes, aux groupes artistiques ou personnages cités par lui”.

De quoi vous clarifier bien des détails du parcours de cet artiste dont Fred Hidalgo cite une des phrases les plus connues : “Les chansons sont souvent plus belles que ceux qui les chantent”. Une évidence PLUS QUE JAMAIS d’actualité chez bien des artistes …

Précisons enfin qu’il a un mois a paru un autre livre de Fred Hidalgo dont la sortie a failli ne jamais avoir lieu !

“Trop important, trop gros, trop cher à la fabrication, avec un lectorat impossible à cerner, nous ne saurons pas vendre un tel livre, ni dans le commerce ni auprès des médias… » : telle avait été la réponse de l’éditeur auquel Fred Hidalgo avait proposé en 2015 le manuscrit de “La mémoire du chante – Journal d’un échanson”.

Ce livre de 661 pages a paru en octobre 2016 grâce à une souscription lancée par Fred Hidalgo. Il est donc sorti un mois avant “CONFIDENTIEL” !

Assurément deux livres de poids, à tous les sens du terme, pour nourrir votre passion de la chanson … si tel est votre souhait !

En guise de conclusion, laissons le dernier mot à Fred Hidalgo. Son livre-événement s’achève par une série de remerciements. Avec au final un mot adressé à JJG en ces termes :

“Merci enfin à toi, Jean-Jacques … et surtout pardon pour m’être montré, au moins sur un point (!), en total désaccord avec toi : oui, ton parcours méritait bien “tant de papier, de temps” ! Et non, je ne regrette rien.”

ALBERT WEBER

Photos FRANCIS VERNHET ET COLLECTION FRED HIDALGO

JEAN-JACQUES GOLDMAN CONFIDENTIEL, par Fred Hidalgo, Éditions L’Archipel, 572 pages, cahier photos 16 pages.

Blog de Fred Hidalgo

Site du livre “Cabrel Goldman Simon Souchon Les chansonniers de la table ronde”

Page Facebook de JEAN-JACQUES GOLDMAN CONFIDENTIEL

Site de “La Mémoire qui chante”

Site des Éditions L’Archipeloù l’on peut découvrir le prologue et le premier chapitre de l’ouvrage pour se mettre en appétit en cliquant sur TÉLÉCHARGER UN EXTRAIT.

 

 

 

 

 

 

 

 

“CHANSONS EN CHAUSSONS” : STÉPHANE CÔTÉ, ARTISAN QUÉBÉCOIS DÉTERMINÉ

Une vingtaine de titres offerts en près d’une heure et demie à près d’une quarantaine de personnes, quelques anecdotes de papa-chanteur, une exceptionnelle qualité d’écoute, un de ces rappels qui vous donnent la chair de poule …

Et puis après le concert de quoi boire et manger salé-sucré à volonté ! Les spectateurs si attentifs sont aussi de gros pourvoyeurs de boissons alcoolisées ou non, de gâteaux, de cannelés, de charcuterie, de fromages, de tartes, et la liste est loin d’être exhaustive !

Retour sur la dernière édition de “Chansons en chaussons” : ma 3ème soirée québécoise sous la véranda de Luc et Sylvie Renaud à Beaucourt.

img_0992
Beaucourt, Territoire de Belfort, non loin de la Suisse …

 

Oui, quel privilège de vivre cette nouvelle édition de “Chansons en chaussons” !

Après les concerts de Geneviève Morissette et puis Moran accompagné par Thomas Carbou, place à un autre univers québécois.

Stéphane Côté ? Un de mes artistes québécois préférés, comme déjà dit et répété ici et là tant pour son répertoire que ses qualités humaines, son bon sens, un certain art de vivre et puis aussi des valeurs qui surgissent ici et là au gré des refrains.

 

img_1015
En attendant le début du concert, on découvre la revue Hexagone et le nouveau livre de Fred Hidalgo

 Plantons d’abord de l’ambiance.

Nous sommes mardi 18 octobre au domicile des Renaud. Il est presque 19h45 et on attend les inévitables retardataires.  

Mais tout va bien, personne n’est stressé.

img_0997
L’artiste peintre suisse Roland Schaller prêt pour le concert …

 

On prend le temps de bavarder, de faire connaissance, de découvrir “La mémoire qui chante”, le nouveau livre de Fred Hidalgo dédicacé par l’auteur aux hôtes de ce soir … de feuilleter Hexagone, la nouvelle revue lancée par David Desremaux et une poignée de passionnés aussi talentueux qu’audacieux vu la situation de la presse écrite et notamment de la presse spécialisée.

 

img_1029
Amis de la chanson bonsoir ! Je vous présente le nouveau trimestriel Hexagone

 Bon, ça y est, tout le monde est en place.

Luc Renaud s’avance, avec en main le 1er numéro de Hexagone, qu’il va présenter à l’auditoire en évoquant aussi le souvenir du trimestriel Chorus, ajoutant avant que des bulletins d’abonnements sont à disposition.

Le temps d’indiquer que ce nouveau trimestriel publie entre autres un article sur Melissmell programmé le 4 novembre novembre à la Maison pour Tous/ Foyer Georges Brassens à Beaucourt. Assurément un haut-lieu de la chanson qui vient d’entamer sa 40ème saison, sous la présidence de Luc Renaud.

 

img_1113
Bon, voyons un peu à quoi ressemble cette nouvelle revue Hexagone…

 

img_1012
Le nouveau livre de Fred Hidalgo ? Ah ben ça alors ! 664 pages, 84 chapitres plus un avant-propos, prologue et même un épilogue et des annexes !

 

 “JE NE M’ATTENDAIS PAS A UN ENDROIT AUSSI CHOUETTE”

Un mot encore de Luc de saluer la présence l’artiste peintre suisse Roland Schaller venu à Beaucourt comme ami … et chauffeur de Stéphane Côté.

Et c’est parti pour un voyage signé Stéphane Côté qui entame le concert avec “Semaine”, un des titres de l’album “Le cirque du temps”.

Le temps de saluer l’assistance : “Je suis content d’être ici à travers cette petite tournée en Suisse et de faire une incursion en France. Ça me fait beaucoup plaisir … je ne m’attendais pas à un endroit aussi chouette, à voir une si belle gang aussi remplie que ça ici ce soir “.

… et c’est reparti avec “Ballon d’héliHomme”puis “Des nouvelles”! Soit en tout près d’une vingtaine de chansons extraites de ses quatre albums parus en un coffret de 48 titres sorti en 2014.

 

img_1087
Une vingtaine de chansons face à un public TRÈS attentif

 

TORCHONS, GUENILLES ET NOMS PERDUS

Seul à la guitare, à la fois très concentré et en même temps très décontracté, l’auteur-compositeur-interprète québécois colore Beaucourt avec des couleurs aux diverses facettes : parfois gris-clair, jamais tout à fait rose ni entièrement noir.

Chansons teintées d’amour et de bonheur, de souvenirs aussi (“Les noms perdus”) … de remises en question aussi, parfois inspirés d’expressions québécoises pleine de bon sens comme “Fais toi en pas mon p’tit gars, chaque torchon finit toujours pas trouver sa guenille”. De quoi inspirer son célèbre “Torchon” extrait du 1er album sorti en 2001 “Rue des balivernes”

Ici chaque mot est ciselé avec soin. Pas de verbiage ni de laconisme exacerbé non plus. Juste des mots simples et intenses, qui racontent nos vies entre errances et espoirs, mélancolie et coups de soleil. Des textes sans effets larmoyants pour susciter une artificielle émotion.

 

img_1046
Et voilà comment ça s’est passé avec mon jeune fils au parc …

 

PAPA-CHANTEUR AUX ANECDOTES DRÔLES ET ÉMOUVANTES

Cette simplicité, elle jaillit ici et là on ne s’y attend pas, notamment dans l’évocation d’anecdotes familiale qui suscitent sourire et rire. Et aussi émotion : “Papa je ne pleure pas parce que j’ai de la peine, je pleure parce que j’ai de la joie” : réaction de sa fille un soir après lui avoir chanté, à sa demande, “Rouge, Rose”, chanson inspirée par les couleurs préférées de son enfant.

Changement de style pour “Tu dis”, la chanson inspirée par son fils aux surprenantes expressions : “”Il faudrait déchauffer la soupe”, J’ai failli dérouler l’escalier”, “Je te trouve très photo-hygiénique, ” “Regarde, papa, le monsieur se fait pleurer les yeux”.

img_1075

 

PAS ASSEZ CONNU AU QUÉBEC, DE PLUS EN PLUS APPRÉCIÉ EN EUROPE

Évidemment, les chansons de Stéphane Côté ne vous entraîneront pas sur les pistes de danse à grands coups de synthétiseurs et autres rythmiques débridées.

Alors, bien sûr, quand on revendique d’être un artisan à tous les sens du terme, on n’est pas certain de retenir l’attention des grands médias de son pays.

Car il faut bien le reconnaître, artisan dans l’écriture de ses chansons, il l’est aussi dans la réalisation de ses albums introuvables dans les grands circuits de distribution.

Et si ce concert à domicile a lieu en ce mois d’octobre Beaucourt, c’est grâce à une série de passerelles tant amicales qu’artistiques tissées au-delà des continents entre Manon Gagnon, créatrice de Notre Sentier Production et Gestion Evénementielle, et Luc et Sylvie Renaud.

img_1049
Longue vie à chacun de vous et bonne fin de soirée !

 

 UN DERNIER “RENDEZ-VOUS” ET “LONGUE VIE A CHACUN DE VOUS”

Voici une quinzaine d’années que Stéphane Côté chante régulièrement en France, Suisse et Belgique comme il l’a rappelé entre deux titres de ce concert également marqué par “Il neige”, juste avant un éclatant rappel …. pour un dernier “Rendez-vous”  achevé en beauté dans un remarquable silence du public enthousiaste par la dernière chanson de la soirée, “Longue vie”.

Tonnerre d’applaudissements avant que les chaises ne soient pas rangées pour partager le verre de l’amitié.

Le temps aussi pour Stéphane Côté de dédicacer des albums, de discuter à bâtons rompus avec plusieurs personnes, de poser guitare à main en compagnie de telle ou telle personne.

 

img_1150
Et je vous le dédicace pour qui ?

 

Retrouver Stéphane Côté et Roland Schaller aura été une grande joie. Une belle occasion également d’évoquer hier, aujourd’hui et SURTOUT demain, entre projet discographique de l’un et prochaines expositions de l’autre.

De prendre le temps de parler en toute franchise de l’alarmante situation d’une certaine chanson québécoise de plus en plus oubliée, ignorée, méprisée des “grands médias”.

Mais pas question de baisser les bras, Stéphane Côté est du genre artisan déterminé. Sans aucun doute un obstiné coureur de fond dans ce monde de la chanson au fonctionnement humain et financier de plus en plus déroutant, inquiétant.

img_1137
Le temps des photos pour amateurs de chansons en quête de souvenirs

 D’où l’importance plus vitale que jamais de ce que j’appelle ces indispensables lieux de résistance face à la mondialisation et la con-sommation… comme ces concerts sous la véranda de Beaucourt qui a jusqu’à présent également accueilli le groupe Yules, les Soeurs Boulay et Eric Frasiak.

Prochaine date, lundi 13 mars avec un autre talent québécois: Benoît Paradis Trio, “entre chanson, jazz et humour” comme indiqué avec enthousiasme par Luc Renaud.

TEXTE ET PHOTOS ALBERT WEBER

 

img_1161
Stéphane Côté entouré par Roland Schaller et Albert Weber

 A lire aussi ICI l’entretien de Stéphane Côté ouvert réalisé en septembre 2013 à Paris à l’occasion de ses trois concerts à l’Essaïon

Site de Stéphane Côté

Site de Roland Schaller

Site de la Maison pour Tous/ Foyer Georges Brassens de Beaucourt

 

img_1169
Rencontre internationale avec le Suisse Roland Schaller, le Québécois Stéphane Côté et le Français Luc Renaud

 

CHANSON FRANCAISE/ GILBERT LAFFAILLE : drôle, grinçant et au coeur de l’actualité !

Franchement il y a de quoi être heureux et triste en même temps quand on sort d’un concert signé Gilbert Laffaille.

Heureux car ce vendredi 4 avril, au Foyer Georges Brassens à Beaucourt, durant une heure dix minutes, cet auteur-compositeur-interprète a offert un concert des plus réjouissants entre coups de gueule et tendresse, coups de blues et tranches de vie douces-amères.

Triste, en se disant que cet artiste mérite sans aucun doute une audience bien plus importante que celle du public qui le suit depuis des années. Luc Renaud et sa poignée de bénévoles ont été (très) bien inspirés de programmer Gilbert Laffaille dans la dernière ligne droite de la saison 2013-14 débutée avec Graeme Allwright et les Hay Babies.

Retour sur une inoubliable soirée tellement symbolique de cette “chanson vivante” qui peine pourtant à avoir accès aux grands médias. Et par conséquent à un plus large public.

Continue Reading

BEAUCOURT/ FOYER GEORGES BRASSENS : “Il Y A DES MAISONS OU LES CHANSONS AIMENT ENTRER”

Il y a des maisons où les chansons aiment entrer ». Ce constat signé Félix Leclerc orne avec fierté et en lettres blanches la façade bleue de la Vieille Forge à Petite-Vallée en Gaspésie. Oui, là où bat le cœur du Festival en Chanson créé par Alan Côté, un des plus importants festivals au Québec.

Et on la retrouve également … mais oui … sur le programme et les affiches de la Maison pour Tous de Beaucourt, dans le département du Territoire de Belfort.

Ici en Franche-Comté, non loin de l’Alsace, bat depuis plus de 35 ans le cœur non d’un festival mais d’un efficace groupe de bénévoles. Leur passion de la chanson n’a d’égale que leur détermination.

Continue Reading

« JACQUES BREL / FRED HIDALGO : «L’aventure commence à l’aurore»… et se poursuit encore !

C’est une info « Planète francophone » (et seulement une des facettes de l’actualité liée à cet ouvrage d’ores et déjà de référence) : après deux premières réimpressions en octobre et décembre de son livre sur Jacques Brel aux Marquises, L’aventure commence à l’aurore, paru en septembre dernier, Fred Hidalgo travaille actuellement à une édition « revue et augmentée », enrichie de nouveaux témoignages.

Continue Reading

CHANSON FRANCAISE/ REGIS CUNIN : 25 ans, ça se fête !

Incroyable mais vrai ! Voici un quart de siècle déjà que Régis Cunin suit son bonhomme de chemin dans la chanson française.

A son rythme, sans raz-de-marée médiatique mais avec une talentueuse détermination. Loin des éphémères bulles de savon du show-business et tout près des authentiques amoureux d’une chanson entre coups de cœur et coups de gueule.

Ces 25 ans de chanson, il les célèbre depuis le début de cette année à travers diverses initiatives artistiques.

Avec en guise de bouquet final un exceptionnel concert ce samedi 14 décembre à Jarny, dans sa Lorraine natale en compagnie … mais oui … de plusieurs artistes venus de différentes régions françaises.

Coup de projecteur sur un auteur-compositeur-interprète attachant par ses qualités humaines et artistiques, et tellement … détaché des miroirs aux alouettes du “milieu de la chanson”.

Continue Reading

CHANSON FRANCOPHONE – RENCONTRES D’ASTAFFORT (2) : Bienvenue à Voix du Sud !

[box_light]

Après un premier article sur les 37èmes Rencontres d’Astaffort, une question se pose : que savez-vous au juste de cette commune dont le nom est si connu dans l’espace francophone ?

Du moins auprès de celles et ceux qui s’intéressent à la chanson francophone.

En effet, chaque Rencontre d’Astaffort accueille des artistes de diverses régions de France mais aussi d’autres pays, voire d’autres continents, notamment de l’Amérique du Nord francophone.

[/box_light]

 

 

PF ASTAFFORT B GROUPE COUR

Cour de l’ancienne école des garçons : répétition d’ “Octobre” quelques heures avant le concert de clôture des 37èmes Rencontres. L’ambiance a bien changé depuis la traditionnelle photo de classe (ci-dessous) présentée page 52 du livre d’Alain Beyneix sur l’histoire d’Astaffort !

PF ASTAFFORT D ECOLES

 

En reportage de francomag.com à planetefrancophone.fr

Avant de retrouver dans un autre article les Astagiaires de la Rencontre d’automne 2013, allons nous promener dans les rues de d’Astaffort, une commune au riche passé comme en témoignent divers édifices.

A cette promenade au coeur d’Astaffort sont également conviés les Astagiaires des 37èmes Rencontres : ils n’ont évidemment pas eu le temps de flâner au gré des ruelles et des bâtiments d’antan.

Pas question de jouer aux touristes quand on a la chance d’être retenu pour vivre une dizaine de jours et de nuits au Centre des Écritures de la Chanson ! D’où cet article illustré de photos prises entre le 9 et le 12 octobre 2013. C’est une version réactualisée d’un reportage intitulé “Une question d’équilibre” paru le 24 avril 2012 sur le site francomag.com

Alors prêts à découvrir Astaffort ?

PF ASTAFFORT ALBERT PANNEAU

Bienvenue à Astaffort ! (Photo Jacques Schleef)

PF ASTAFFORT B CABREL COUR

Conversation entre Francis Cabrel et un Astagiaire dans l’ancienne cour d’école

PF ASTAFFORT RUE GROUPE

Pas le temps de traîner ni de partir les mains vides vers la Music-Halle pour finaliser le concert de clôture !

PF ASTAFFORT PANNEAU MAIRIE

Au cœur de la cité, la mairie de cet ancien village fortifié, sur la rive droite du Gers

PF ASTAFFORT MAIRIE

 

“Cher Monsieur le Maire …”

Premier constat : Francis Cabrel n’est pas – mais non … – et n’a jamais été le maire d’Astaffort, ni un des adjoints de l’équipe municipale. Une légende pourtant tenace comme en témoignent divers courriers et appels téléphoniques auxquels la mairie d’Astaffort est habituée de longue date !

De quoi alimenter quelques savoureux quiproquos évoqués avec humour par André Garros, premier magistrat de cette cité. Lequel confirme cependant que le chanteur a été conseiller municipal un certain temps.

Si Francis Cabrel n’était pas d’ici, nul doute que cette commune ne retiendrait guère l’attention des médias. Ici pas d’agitation médiatique particulière : la vie suit son cours au quotidien, tout simplement … “Une question d’équilibre” pour cette commune où l’on vit comme si de rien n’était. Ou presque.

Ancien village fortifié situé sur la rive droite du Gers, Astaffort est un chef-lieu de canton situé à 18 km d’Agen.

Et pour arriver jusqu’ici, la plupart des Astagiaires prennent tout simplement un bus en provenance d’Agen. Une excellente immersion dans la vie locale pour ces chanteurs et chanteuses immédiatement plongés dans la “vraie vie d’Astaffort” : celle d’une cité qui vit tout simplement au rythme de son environnement régional.

PF ASTAFFORT BUS

  Nombre d’Astagiaires arrivent par bus à Astaffort : l’arrêt se trouve près du Centre des Écritures de la Chanson

PF ASTAFFORT MARC ET PASCAL

A droite Pascal Bagnara, directeur de Voix du Sud, ici avec le parolier Marc Estève, un des formateurs des Rencontres d’Astaffort

“Un lieu improbable pour le show-business parisianiste”

Pour mieux comprendre Astaffort, arrêtons-nous sur une citation signée Fred Hidalgo, ancien directeur de la rédaction et rédacteur en chef de “Chorus, les cahiers de la chanson”.

Il vient de publier aux Éditions L’Archipel  “Jacques Brel, l’aventure commence à l’aurore” : un ouvrage de référence de 380 pages sur le créateur de “Quand on a que l’amour” aux Marquises. Mais ne nous attardons pas (pour le moment du moins !) aux Marquises et revenons à Astaffort, dans le Lot-et-Garonne !

Dans un dossier de cinq pages consacrées en juin 2004 aux Rencontres (Chorus 48, page 114), Fred Hidalgo insiste sur trois aspects d’Astaffort à la fois différents et cependant tellement complémentaires.

Une expérience triplement atypique : par leur implantation géographique, bien sûr, un lieu improbable pour le show-business parisianiste ; pour leur animateur principal, ensuite, véritable star de la chanson – sans doute le chanteur français le plus apprécié de tout l’espace francophone ; par leur formule, enfin, qui comme leur nom l’indique privilégie les rencontres à la formation professionnelle classique”.

 PF ASTAFFORT HALLE AUXGRAINS PANNEAU

L’ancienne Halle aux Grains accueille tous les concerts de clôture des Rencontres. Ci-dessous une des entrées de la Music-Halle

PF ASTAFFORT HALLE AUX BLES

PF ASTAFFORT KIOSQUE

Face au Centre des Ecritures de la Chanson, un paisible kiosque au cœur de la cité

1992 : création de l’association Voix du Sud

Et quand on prend la peine de se promener dans les rues d’Astaffort, on imagine difficilement que tant d’artistes français et francophones y aient déjà séjourné…

L’association Voix du Sud s’y est installée en 1992, soit deux ans avant la création des premières Rencontres : de quoi donner un nouveau souffle à cette commune du département du Lot-et-Garonne !

C’est vrai, il est agréable de marcher en toute sérénité dans le village, d’arpenter les ruelles d’antan. Et d’y découvrir forces traces d’une Histoire qui a défié les siècles. Avec pour commencer un patrimoine et un passé mis en valeur avec nombre de plaques sur diverses façades de maisons et murs.


PF ASTAFFORT C ODT

Office de tourisme d’Astaffort : en vitrine affiche de la soirée de clôture des 37èmes Rencontres et du concert de Dominique A

 

PF ASTAFFORT MONUMENT AUX MORTS

 Comme dans toutes les communes de France, le monument aux morts des deux guerres mondiales : celui d’Astaffort est à quelques minutes de Voix du Sud

 

PF ASTAFFORT PANNEAU EGLISE

 Jusqu’au 18e siècle, trois portes percées dans les murailles permettaient d’aller et sortir de la ville fortifiée

PF ASTAFFORT RUELLE EGLISE

 “A l’époque gallo-romaine, Astaffort bénéficiait déjà d’une situation remarquable puisque située entre deux chefs-lieux de canton : Agen et Lectoure” selon un dépliant bilingue (français-anglais) disponible à l’Office de tourisme

 

PF ASTAFFORT PANNEAU VILLAGE

Astaffort ? Le nom viendrait d’une ancienne devise latine « Stat Fortier qui signifie “position forte”

Deux châteaux et des murailles au Moyen-Age

Entre le 11e et le 14e siècle, Astaffort était dominé par deux châteaux forts : celui de la Craste situé près de l’église Sainte-Geneviève et celui du Mous, près de l’église Saint-Félix.

Et la cité était entourée de murailles qui permettaient de réunir ces deux bastions !

Jusqu’au 18e siècle, trois portes percées dans ces murs permettaient d’aller et sortir de la ville : celles de Corné, de Bouc et du Gers.

PF ASTAFFORT PHARMACIE

Les Astagiaires en manque de vitamine C peuvent s’en procurer à la pharmacie, à quelques pas de la Music-Halle et de Voix du Sud !

PF ASTAFFORT PANNEAU NOTABLES

En prenant le temps de marcher dans les rues et les ruelles d’Astaffort, l’on  découvre nombre de plaques, vestiges d’un prestigieux passé

 PF ASTAFFORT PANNEAU PLAN

 Impossible de se perdre avec la signalétique de cette cité à taille humaine !

PF ASTAFFORT D LIVRE

Ouvrage de référence sur Astaffort préfacé par Francis Cabrel

“Alain Beyneix fait ici un précieux travail de mémoire aidé par les rares personnes encore capables d’identifier ces bonnes figures de jadis”

Au 18e siècle, la population était estimée à 2 000 habitants. Les activités principales étaient l’agriculture, le tissage et les métiers du cuir. C’est aussi à cette époque que la ville grandit et sort de ses murs avec la construction de plusieurs faubourgs.

“A la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, les quelques 1700 âmes qui peuplent Astaffort vivent au rythme des saisons. L’acteur principal du “pays” reste le paysan, tour à tour cultivateur, arboriculteur, bûcheron, viticulteur ou jardinier …

Les jours de foire, la foule se presse autour des tables sur tréteaux des exposants, place de Craste. Là règne une intense activité ! Route nationale et ligne de chemin de fer d’Agen à Auch assurent les débouchés aux productions locales de vin, de bestiaux ou de blé”.

C’est en ces termes qu’est présenté l’histoire de la cité dans un livre d’Alain Beyneix, avec 200 reproductions de photos, cartes postales et documents divers : un ouvrage de référence sur “Le vieil Astaffort” paru aux Éditions Alain Sutton.

Ce livre bénéficie de la préface suivante signée Francis Cabrel qui rend hommage à ces habitants anonymes et travailleurs immortalisés par les photographes.

“Et voilà ceux dont nous avons pris la place, les murs, les rues.

Ils ont probablement posé de longues minutes, mais ça ne changeait pas grand-chose à leur quotidien. On passait, de ce temps, les journées devant la porte.

Ainsi le bourrelier, la modiste, la pâtissière, le bijoutier. Siècle heureux des petits commerces.

Alain Beyneix fait ici un précieux travail de mémoire aidé par les rares personnes encore capables d’identifier ces bonnes figures de jadis.

Des gens d’Astaffort comme lui et moi”.

PF ASTAFFORT C LUNE

 Astaffort sous la lune un soir d’octobre …

 

“Redonner au Boiron une partie de ses lettres de noblesse et de voir au cours des saisons ressurgir ses couleurs initiales”

Aujourd’hui Astaffort compte 2126 habitants, comme le précise André Garros, maire depuis 2004, suite à la disparition de la mairesse Danièle Esteban décédée en cours de mandat : la médiathèque porte désormais le nom.

La commune compte nombre de personnes âgées, notamment des retraités agricoles des villages des alentours qui vieillissant pour la sécurité viennent habiter ici pour bénéficier de tous les services. Dont le système de portage de repas mis en place par Madame Esteban.

L’entrée de la commune dans la Communauté d’Agglomération d’Agen (L’Agglo d’Agen) date de septembre 2011. Elle permet – entre autres – aux habitants de profiter des avantages de la compétence transport en bus, suite à une convention entre L’Agglo et la SNCF. D’où des transports en commun moins cher … qui facilitent la vie des habitants et aussi celle des Astagiaires

De quoi se déplacer ainsi sur la ligne Auch-Agen … Un point important pour le désenclavement d’Astaffort, qui demeure une commune essentiellement agricole, notamment les céréales et les vignes.

“Jusqu’au début du 20e siècle, une centaine d’hectares de vignes étaient plantées sur notre domaine jusqu’à ce que le phylloxera ne contraigne le propriétaire d’alors de tout arracher. En tant que nouveau propriétaire l’idée paraissait naturelle de redonner au Boiron une partie de ses lettres de noblesse et de voir au cours des saisons ressurgir ses couleurs initiales. C’est en 1996 que nous avons décidé de replanter et de faire revivre le Domaine du Boiron”.

Cette présentation est signée “Francis Cabrel, viticulteur” : son frère Philippe assure le fonctionnement du Domaine Boiron. Cliquez ici pour découvrir son site.

 

 PF ASTAFFORT TABAC PRESSE

 Tabac-presse comme dans la plupart des villages de France

PF ASTAFFORT COUR PASCAL DOMINIQUE A

Pascal Bagnara et Rania Serrano, deux des permanents de Voix du Sud en discussion avec Dominique A, parrain des 37èmes Rencontres d’Astaffort (à droite)

 

“Il a voulu faire profiter la commune de son expérience”

La plupart des Astagiaires ne mettent pas le nez dehors durant les Rencontres, trop concentrés sur leurs chansons créées ensemble : tout juste les rencontre-t-on en train de se déplacer entre la Music-Halle et l’ancienne école, voire du côté du bar-tabac pour les amateurs de cigarettes … 

Et qu’en est-il donc du citoyen le plus illustre de la commune ?

“Il faut bien reconnaître que Voix du Sud repose sur ses épaules” explique le maire André Garros, évoquant la genèse de cette structure née du temps où Francis Cabrel était encore conseiller municipal.

“Il a voulu faire profiter la commune de son expérience” précise le premier magistrat, insistant entre autres sur l’aménagement de l’ancienne Halle aux Grains devenue Music-Halle – suite au soutien de Jack Lang, alors ministre de la Culture – et également de l’ancienne école communale des garçons devenue Centre des Écritures de la Chanson et Maison des Associations.

Les deux anciens logements de fonction – l’école disposait alors de deux enseignants – ont été aménagés en bureaux pour Voix du Sud et en chambres pour l’hébergement des Astagiaires. La salle de danse utilisée par les associations locales et les Astagiaires faisait, elle aussi, partie de l’un des logements de fonction.

PF ASTAFFORT RANIA

Au coeur de Voix du Sud dans le bureau de Rania Serrano

“Je dis tout le temps aux stagiaires de prendre le temps de visiter la ville, de faire un tour dehors !”

C’est au début des années 90, avec l’ouverture d’une nouvelle école des garçons que les locaux du 1 rue du Plapier se sont retrouvées vides.

D’où le projet à deux facettes mis en place et où Rania Serrano occupe une place stratégique, étant en poste à la fois pour Voix du Sud et pour l’École de Musique. Hubert Delpech, maire à l’époque de ces transformations, est d’ailleurs membre du conseil d’administration de Voix du Sud.

Et l’actuel maire d’Astaffort de mettre en relief un point luit tenant particulièrement à cœur «Je dis tout le temps aux stagiaires de prendre le temps de visiter la ville, de faire un tour dehors !

Je regrette que les stagiaires ne sortent pas plus souvent : ils sont tous les mêmes, ils ne mettent pas le nez dehors même la médiathèque ils n’y vont pas beaucoup alors qu’elle est aussi destinée aux stagiaires. Il y a un intéressant fond !”. 

Et de rappeler que pour l’inauguration de la médiathèque, Astaffort a reçu plusieurs anciens Astagiaires : ils se sont produits dans divers pôles d’animations de la ville : mairie, hall des HLM, kiosque à musique, et … même au supermarché.

L’inauguration a en effet été l’occasion d’organiser “la journée de la chanson” à Astaffort, le 17 mai 2005.

Jean-François Laffitte se souvient : “Une centaine d’Astagiaires sont venus de toute la France (certains pas revus depuis la 1ère session en 1994). La commande aux artistes était un titre du répertoire et un titre personnel : “Général à vendre” de Francis Blanche a été ainsi chanté au monument aux morts !

Le public circulait dans tout le village de petite scène en petite scène. Serge Hureau nous avait fait l’amitié de représenter le hall de la chanson en donnant une conférence sur “le petit conservatoire de Mireille” à la mairie, à la “salle des illustres”. Alors que son responsable multimédia faisait de son coté une présentation du hall en vidéo projection à la Médiathèque”.

 PF ASTAFFORT MEDIATHEQUE DANIELLE ESTEBAN

 Près de la Music-Halle, la Médiathèque Danièle Esteban en mémoire de l’ancienne mairesse décédée en cours de mandat

 PF ASTAFFORT Doui  RUE ZENON

Depuis 1992 la commune d’Astaffort est jumelée avec Saint-Zénon, municipalité québécoise de la Lanaudière. D’où cette rue face à la stèle consacrée au jumelage (ci-dessous)

PF ASTAFFORT Doui STELE ZENON

 

PF ASTAFFORT C JACQUES GENE ALBERT JEAN

L’auteure-compositrice-interprète québécoise Geneviève Morissette (astagiaire des 37èmes Rencontres) en compagnie de Jacques Schleef, directeur du Festival Summerlied, Albert Weber (www.planetefrancophone.fr) et Jean Bonnefon, président de Voix du Sud

Depuis 1992 la cité d’Astaffort est jumelée avec Saint-Zénon, au Québec

A Astaffort, une évidence s’impose : ici on prend le temps de vivre et on respecte son voisin, même s’il est connu bien au-delà de son village. Certes, il y a bien des touristes qui viennent à Astaffort dans l’espoir de rencontrer – en vain – le créateur de “Sarbacane” en demandant aux habitants où est sa maison !

Le temps des Fêtes de la Musique où plus de 10 000 personnes convergeaient vers Astaffort pour un concert gratuit de l’enfant du village est révolu. Pas évident de gérer une telle foule et les embouteillages qui en découlent !

Depuis 1992 Astaffort est jumelée avec Saint-Zénon, municipalité québécoise d’un millier d’habitants dans la région de la Lanaudière. A plusieurs reprises, une délégation d’Astaffort s’est rendue à Saint-Zénon.

Pour découvrir ce village qui est le plus élevé de la Lanaudière : http://st-zenon.org/fr/

Ce jumelage avec une commune québécoise a des allures de clin d’oeil pour cette francophonie qui fait régulièrement battre le coeur d’Astaffort où ont déjà séjourné tant de talents francophone sous l’égide de Voix du Sud.

Sacré parcours que celui de cette association lancée par Francis Cabrel, Jean-François Laffitte et Richard Seff : un trio de pionniers qui a cru en un incroyable projet au début des années 90. Et s’est donné les moyens de le réaliser, et de tenir la distance.

 PF ASTAFFORT Doui  ZENON

Entre Lorraine et Québec, les deux jumelages de la commune d’Astaffort

 PF ASTAFFORT GRAND CORPS MALADE

 Chaque Rencontre d’Astaffort bénéficie d’un parrain commeGrand Corps Malade, en septembre 2012

 PF ASTAFFORT C GROUPE COULISSES

Vendredi 11 octobre, avant le concert de clôture : photo-souvenir en coulisses. Bonne humeur et émotion au rendez-vous avec (ci-dessous) avec Christian Alazard, un des formateurs (identité vocale et arrangements) et Annie-Flore Batchiellilys

PF ASTAFFORT C CHRISTIAN CHANTEUSE

[box_light]

A découvrir le site www.voixdusud.com

TEXTE ET PHOTOS ALBERT WEBER

(A SUIVRE)

[/box_light]

 

 

CHANSON FRANCOPHONE- RENCONTRES D’ASTAFFORT (1) : 20ème anniversaire en vue

[box_light]

Vendredi 11 octobre, quelques heures avant l’inoubliable concert des “astagiaires” des 37èmes Rencontres d’Astaffort parrainées par le chanteur Dominique A, s’est réuni le conseil d’administration de Voix du Sud.

[/box_light]

FB ASTAFFORT CA GROUPE

Quelques minutes avant le début de la réunion du conseil d’administration

Cette association est présidée par Jean Bonnefon,un des pionniers du renouveau de la chanson occitane.

Et son CA réunit divers professionnels de grande expérience du milieu de la chanson, dont Gérard Davoust (Éditions Raoul Breton) ; Jean-Michel Boris, ancien directeur de l’Olympia ou Fred Hidalgo, fondateur avec Mauricette, son épouse, du mensuel “Paroles et musique” et du trimestriel “Chorus les cahiers de la chanson”.

Précisons que la photo ci-dessus a été offerte à deux représentants de la direction d’Orange Sud Ouest présents sur ce cliché : Gérard Krebs, Délégué Régional Aquitaine et Jean-Marc Colin, Directeur des Relations avec les Collectivités Locales, Lot-et-Garonne.

Tous deux ont prévu de la transmettre dans la presse locale et aussi de la publier en “communication interne”  d’Orange. Ils ont même promis d’en mentionner l’auteur. Une démarche qui mérite d’être soulignée d’autant plus qu’il est de plus en plus fréquent aujourd’hui que les photos de presse soient reproduites, recadrées voire même détournées de leur fonction première sans aucun respect pour le photographe … ni pour d’ailleurs le lecteur !

Sur cette photo figurent également André Garros, maire d’Astaffort ainsi que Pascal Bagnara et Jean-François Laffitte, respectivement directeur et directeur-adjoint de Voix du Sud.

Ce dernier est d’ailleurs un des trois fondateurs de l’association créée en 1992 avec Francis Cabrel et Richard Seff. Deux ans plus tard étaient organisées les premières Rencontres d’Astaffort.

Oui, au début des années 90, le trio s’est lancé dans une incroyable aventure tant artistique qu’humaine.

PF ASTAFFORT PANNEAU ECOLE

Au coeur d’Astaffort, l’ancienne école …

PF ASTAFFORT ECOLE PANNEAU bat

PF ASTAFFORT COUR

La fameuse cour synonyme de tant de créations de chansons :  l’ancienne école des garçons de Francis Cabrel 

Nul ne saura jamais le nombre de “tounes”  – comme disent les Québécois – qui ont été composées sur les bancs de cette cour, sous l’égide du Centre des Écritures de la Chanson !

Cette année 2013 aura été des plus intenses pour l’association Voix du Sud : 61 concerts, 11 formations (Labos, Rencontres d’Astaffort et Répertoire; 34 chantiers de création dans les établissements scolaires; une journée de création pour les entreprises, deux résidences de création sans oublier … 35 000 vidéos vues.

PF ASTAFFORT PANNEAU

Bienvenue à Astaffort !

PF ASTAFFORT JEAN FRANCIS
Présentation du concert de clôture par Jean Bonnefon et Francis Cabrel

PF ASTAFFORT FINAL DROITE

Ci-dessus et ci-dessous les astagiaires reprennent “Octobre” avec Francis Cabrel en fin de 1ère partie du concert de clôture

 PF ASTAFFORT FINAL DEBOUT

PF ASTAFFORT CABREL DOMINIQUE A

Superbe duo de Dominique A et Francis Cabrel pour “Les Gens absents”

PF ASTAFFORT CABREL ALBERT COUR

Répétition d’ “Octobre” des “astagiaires” avec Francis Cabrel

Merci à Voix du Sud pour son accueil et son feu vert à prendre des photos en toute liberté.

A DÉCOUVRIR un dossier de 8 reportages sur les Rencontres d’Astaffort paru en avril-mai 2012 sur www.francomag.com

Bon voyage sur www.voixdusud.com

PF ASTAFFORT GROUPE AVEC CABREL ET JEAN

L’équipe de Voix du Sud avec les astagiaires des 37èmes Rencontres

[box_light]

TEXTES ET PHOTOS ALBERT WEBER

(A SUIVRE )

 

[/box_light]

 

CHANSON/ MARC ROBINE : oui, 10 ans déjà …

Oui, amis de la chanson et anciens lecteurs de Chorus, voici déjà 10 ans, ce 26 août 2013, que l’ami Marc Robine a rejoint “le paradis des musiciens”.

Continue Reading